La djihadiste bretonne Émilie König demande à être jugée en France

Emilie K ouml;nig, alias Samra puis Ummu Tawwab, lorsqu #39;elle soutenait le groupuscule Forsane Alizza, sans jamais pouvoir l #39;int eacute;grer. ( Eacute;milie K ouml;nig vs Ummu Tawwab, documentaire d #39;Agn egrave;s De F eacute;o, Sasan Productions,  producteur Marc Rozenblum, 2016)
Ouest France - AA

Lorientaise devenue figure de la mouvance djihadiste française, Emilie König est actuellement détenue par les forces kurdes en Syrie. Son avocat réclame qu'elle soit extradée vers la France pour y être jugée.

L'avocat d'Emilie König, détenue par les forces kurdes en Syrie, a déclaré mercredi que sa cliente demande son rapatriement aux autorités françaises, « qui ont l'obligation de la juger ».

Emilie König, « est la mère de trois enfants français » et « tout doit être mis en œuvre pour faciliter leur rapatriement, conformément aux engagements internationaux de la France », a aussi réclamé son avocat Bruno Vinay dans un communiqué.

Elle « se tient à la disposition de la justice [...] dans un esprit de coopération », a-t-il ajouté, appelant les autorités françaises et kurdes « à faciliter l'exécution de son mandat d'arrêt ».

La jeune femme de 33 ans est réclamée par la justice française depuis 2015 dans le cadre d'une enquête liée à la filière dite « de Nîmes » (Gard).

Arrêtée début décembre, cette propagandiste et recruteuse notoire se trouve détenue dans un camp kurde en Syrie avec son garçon de 4 ans et ses jumelles d'un an, en compagnie d'autres femmes françaises.

Pas de protection c...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Les autres news Faits divers

|Offre internet |Offre mobile|