Les agents de sécurité désormais armés

Les agents de la s eacute;curit eacute; priv eacute;e pourront  ecirc;tre arm eacute;s  agrave; partir du 1er janvier 2018. (MAXPPP)
Franceinfo - AA

Depuis le 1er janvier, les agents de sécurité ont le droit de porter une arme. La loi sur la sécurité publique de mars 2017 permet et encadre cette révolution culturelle. 

Jusque-là, en cas d'agression ou d'attaque terroriste, les agents de sécurité étaient presque toujours à mains nues face aux malfaiteurs. Désormais, ils pourront aussi compter sur leur arme dans deux cas bien précis. C'est d'abord dans les lieux sensibles : là où ils sont exposés à un risque exceptionnel d'atteinte à leur vie. Les vigiles ont alors le droit de porter une arme de catégorie B, un pistolet comme celui des policiers.

2 000 vigiles devraient bénéficier d'une arme

D'autres agents peuvent aussi obtenir, là aussi sous conditions, une arme de catégorie D : matraque ou bombe lacrymogène. Par le passé, seule une petite partie des agents pouvaient être armés, comme les convoyeurs de fonds ou les équipes de surveillance de Disneyland. Aujourd'hui, si leurs dirigeants en font la demande, de nombreux sites sont concernés : centres commerciaux, lieux de cultes sensibles ou stades. Les syndicats réclament 200 heures de cours minimum afin d'éviter tout danger lié à une mauvaise utilisation. Au total, 2 000 vigiles devraient bénéficier d'une arme.

Voir la vidéo sur Franceinfo

Les autres news Eco

|Offre internet |Offre mobile|