Brexit : les secteurs clefs pour les Hauts-de-France

Douanes fran ccedil;aises ()
La Tribune - AA

Toujours voir le verre à moitié plein. Alors que tout le monde regrettait que l'Agence européenne du médicament n'atterrisse finalement pas à Lille, Grégory Sanson, à la tête du réseau 'Lille place tertiaire' fédérant les acteurs régionaux de la finance (et par ailleurs directeur financier du groupe Bonduelle), a accueilli comme une très bonne nouvelle l'arrivée de l'agence bancaire à Paris.

Comme les entreprises britanniques risquent de dire adieu au passeport européen permettant à une société d'exercer ses activités dans toute l'Union européenne, une partie de la finance britannique devrait être obligée de migrer.

« Nous sommes tout à fait capables de capter les activités financières de back-office puisque nous avons de la disponibilité foncière, des bureaux pas trop chers, de la main-d'œuvre formée et un écosystème dense sur ce créneau », explique celui qui fédère les acteurs du monde de la finance à Lille.

Avec le Brexit, la « task force » régionale, mise en place pour « vendre » la région aux entreprises britanniques susceptibles de vouloir mettre un pied en Europe sans trop s'éloigner de Londres, a repris un peu le même principe : positionner clairement la région...

Lire la suite

Les autres news Eco

|Offre internet |Offre mobile|