Chine : une fiscalité plus attractive pour les entreprises étrangères

La chine va maintenir son objectif d #39;une croissance de 6,5% en 2018, selon sources ()
La Tribune - AA

La Chine va temporairement exempter les entreprises étrangères d'un impôt sur les bénéfices réinvestis dans le pays. L'empire du Milieu cherche à conforter son attractivité, notamment face à la réforme fiscale très accommodante adoptée aux Etats-Unis.

Cette exemption, dévoilée jeudi par le ministère chinois des Finances, s'appliquera rétroactivement à partir de janvier 2017, à condition d'investir les bénéfices dans des secteurs clefs désignés par Pékin.

Réforme fiscale américaine

Cet avantage accordé aux firmes étrangères intervient peu après l'adoption par le Congrès américain d'une ambitieuse réforme fiscale, promesse de campagne du président Donald Trump.

Celle-ci prévoit notamment une baisse du taux d'imposition des bénéfices des sociétés de 35 à 21%, soit en-deçà du taux de 25% en vigueur en Chine. De quoi inciter des entreprises américaines à rapatrier certaines activités aux Etats-Unis.

L'assouplissement adopté par le régime communiste "générera un meilleur environnement (fiscal) et encouragera les investisseurs étrangers à poursuivre leurs investissements en Chine", selon un porte-parole du ministère des Finances.

Réglementation arbitraire

Outre le renchérissement de la...

Lire la suite

Les autres news Eco

|Offre internet |Offre mobile|