6 trucs qui ne donnent pas envie à une femme enceinte de sortir de chez elle

Terrafemina - AA
Il y a toutes sortes de désagréments durant la grossesse qui donnent parfois envie de rester terrer au fond de son lit jusqu'à la délivrance. Et ce ne sont pas tant les nausées et la fatigue que notre environnement extérieur qui nous pèsent souvent le plus.

Bien qu'être enceinte comporte certains avantages (les gens nous cèdent la place dans le métro, nous laissent les doubler- parfois- au supermarché) et bien sûr de jolis moments (les échographies, les premiers coups de pied), la grossesse n'est pas toujours une partie de plaisir. Outre les jambes lourdes, la difficulté à nouer ses lacets et les brûlures d'estomac, le monde extérieur semble s'être parfois ligué contre nous pour nous pourrir la vie. Voici une petite liste non-exhaustive de toutes les situations que la société impose aux femmes enceintes et dont elles se passeraient pourtant bien volontiers.

1- Les gens qui nous touchent le ventre

La main surgit d'un coup, sans crier gare, et vient se flanquer bien à plat sur notre bidon arrondi. Que cela soit notre mec ou notre mère passe encore, mais lorsqu'il s'agit d'un collègue, d'une vague connaissance, voire d'une vieille dame à la caisse du supermarché, cela peut carrément devenir dérangeant. Le fait que notre ventre soit proéminent le rendrait-il ouvert à tous, sans même que nous ayons à donner votre consentement ? La prochaine fois que ça vous arrive, touchez donc le leur, comme ça, sans prévenir, et savourez leur mine déconfite. Ça devrait les faire réfléchir.

2- Les "prédictions"

Vous marchez tranquillement dans la rue et c'est alors que d'illustres inconnus (oracles à leurs heures perdues) vous annonce, sans que vous ne leur ayez rien demandé, le sexe de votre bébé ou la date prochaine de votre accouchement. Et d'un : ils ont souvent tout faux. Mais surtout, vous vous seriez bien passée de leurs prédictions, préférant simplement pouvoir vous promener sans être alpaguée au prétexte qu'un bébé pousse dans votre ventre.

3- Les conseils non sollicités

Et généralement placés sous forme d'injonction. "Dormez bien pendant que vous le pouvez encore", "Surtout prends la péridurale", "Tu verras, tu vas adorer allaiter", "Tu devrais faire plus attention à ce que tu manges" ou l'inverse "Tu peux bien manger tout ce que tu veux, tu es enceinte !". Chacun fait comme il veut et aussi comme il peut, le coup de pression est donc parfaitement inutile, voire malvenu ou nuisible. Sérieusement, depuis quand le fait d'avoir enfanté donne-t-il le droit aux autres mamans de se prendre pour des expertes de la maternité ? Commises d'office en sus. Surtout que, la plupart du temps, le receveur de conseils s'en serait généralement bien passé. Hélas, ces "conseils" sont loin de s'arrêter après l'accouchement...

4- Les histoires qui font peur

A quoi bon effrayer une future maman en lui racontant à quel point un accouchement peut être douloureux et tous les risques qu'il peut comporter pour la mère comme pour l'enfant, si ce n'est l'effrayer davantage ? D'ailleurs, bien que cela soit rarement un moment facile, des milliards de femmes sont passées par là et elles semblent y avoir survécu. Un mantra bien plus encourageant à se répéter.

5- Les jugements culpabilisateurs

Les femmes enceintes sont soumises à tout un tas de restrictions. Et, au cas où on s'octroierait un petit écart, les autres seront toujours là pour nous le souligner, voire en nous culpabilisant lorsque l'on est sur le point de manger ce tout petit sushi qui nous fait les yeux doux, de boire cette gorgée de bière, de tirer une toute petite latte sur une cigarette alors même qu'on n'a touché à rien de tout ça depuis des mois. Vivement que ce soit leur tour, on prendra un malin plaisir à rappeler que la mousse au chocolat qu'elles viennent de commander est également déconseillée (on est censée éviter de consommer des oeufs crus durant la grossesse).

6- Les toilettes publiques

Il est bien connu que les envies d'aller au petit coin sont fréquentes durant la grossesse. En effet, à mesure que l'utérus grandit, la taille de la vessie se réduit. Et puis, il y a aussi toute l'eau que l'on ingurgite pour s'assurer de ne pas être déshydratée. Or, la saleté des toilettes publiques et même de certains restaurants, fait bien souvent redouter ces nombreuses pauses pipi.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter notre guide des choses à ne surtout pas dire à une femme enceinte et à l'envoyer à vos proches concernés. A bon entendeur !



Plus d'infos et voir les photos sur Terrafemina

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016