Sodomie : les bonnes raisons de tester

Medisite - AA

Aujourd'hui, la sodomie n'est plus un sujet tabou même si elle reste encore pour certain(e)s un mystère et difficle à aborder. Le sexe anal pourtant a de bonnes raisons d'être testé. Découverte.

Des orgasmes plus forts ?

Si l'orgasme de la zone ano-rectale est encore taboue pour les femmes, il n'en reste pas moins possible puisque la zone est "pourvue de nombreuses terminaisons sensitives" rappelle le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue dans son livre Le traité des orgasmes. "Les orgasmes qui surviennent sont très différents, des autres, y compris des orgasmes vaginaux, et très forts", ajoute-t-il. En effet, la zone ano-rectale est contiguë avec le vagin et la cloison entre les deux, très mince. "En stimulant la paroi rectale antérieure, c'est-à-dire côté vagin, le doigt, le pénis ou l'objet stimulent indirectement le vagin où se trouvent des tissus érectiles" précise le spécialiste. La stimulation doit se faire avec beaucoup de douceur (surtout les premières fois) et une lubrification suffisante.

Des sensations différentes du sexe vaginal

Pourquoi : "Le coït anal est un moment de jouissance pour l'homme. Le sphincter anal étant plus serré que le vagin, le pénis est plus comprimé, ce qui accroît le plaisir pour lui. Sans oublier que les hommes laissent libre cours à leur fantasme de domination." explique Patrick Martin.
Comment s'y prendre : l'anus est une zone sensible. Le mieux avant de tenter l'expérience est de commencer par lubrifier avec un produit adapté que l'on trouve en parapharmacies, car contrairement au vagin, la zone anale ne se lubrifie pas naturellement. Introduisez un doigt avant la pénétration du pénis pour détendre le sphincter. Les mouvements de va-et-vient ensuite devront rester doux.
Un conseil : restez attentif aux demandes et aux réticences de votre partenaire.

De la variété et du plaisir

C'est-à-dire : la sodomie peut s'inscrire dans un des fantasmes du couple et apporter de la variété dans les moments les plus coquins, suite à une soirée romantique par exemple.
Les hommes affichent une grande attirance pour certaines pratiques sexuelles, comme les pratiques anales, orales (fellation...), mais aussi dans des lieux incongrus et dans d'autres où il est possible d'être observés. Cela pimente la sexualité du couple.

Augmenter la confiance dans le couple

Les hommes sont les premiers à proposer cette pratique à leur partenaire.
Bien souvent : les femmes se laissent en général aller si elles sentent que leur compagnon sait s'y prendre et s'il ne force pas pour la pratiquer. Les couples qui se lancent dans cette pratique ont tendance à en discuter auparavant. C'est leur jardin secret. De proposer de nouvelles pratiques sexuelles a tendance à les rapprocher. Cela peut cimenter encore un peu plus le couple et leur attachement l'un à l'autre.
Un conseil : restez attentif aux demandes et aux réticences de votre partenaire.

Découvrir le plaisir prostatique pour l'homme

La définition de la sodomie est généralement un acte pratiqué par un homme sur un homme, ou un homme sur une femme, mais elle peut également être effectuée par une femme utilisant un sextoy comme un godemiché avec son partenaire. L'homme découvre alors la stimulation de la prostate et à la clé, des orgasmes d'un autre genre.

Comment s'y prendre : la prostate est une glande de la taille d'une petite châtaigne dont l'origine première est de sécréter une partie du liquide séminale présent dans le sperme. Cette zone est légèrement gonflée, de consistance molle chez l'homme que l'on peut sentir facilement en introduisant son index au niveau de l'anus. Pour l'atteindre, pas de secret ! Cela passera pas l'anus. Il vous faudra alors parcourir 7 cm à travers le rectum pour stimuler la prostate. Un doigt (index ou majeur) peut suffire, mais vous pouvez opter pour un sex-toys adapté à l'aide de votre partenaire.
Des conseils pour les couples : "A partir du moment où un homme est prêt à cette pratique sexuelle et ludique, il n'y a aucune raison pour que sa partenaire soit réticente. C'est le dialogue, la communication qui va aider. Et le fait qu'il s'agit d'une recherche de plaisir nouvelle. C'est à l'homme d'être convaincant et de faire de cette pratique un jeu vécu à deux et dans lequel chacun y trouve son compte." explique Alain Héril.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016