Sexe : comment trouver du temps pour faire l'amour pendant les fêtes ?

Sexe : comment trouver du temps pour faire l #39;amour pendant les f ecirc;tes ? ()
Glamour - AA

Nota Bene : pour le bien de votre vie sexuelle, bienséance, politesse élémentaire et esprit de Noël ont parfois été sacrifiés. #choisirsoncamp

17h : Tartinage de Tarama en cuisine

En plus de vous éviter l'accident annuel d'ouverture d'huîtres au couteau à dents, c'est le moment idéal pour vous accorder une pause sexe discrète. Tout le monde s'affaire en cuisine ? Ça veut dire que toutes les autres pièces sont libres. S'il y a des étages, choisissez une chambre ou une salle de bain qui ferme à clé (pensez aussi aux toilettes séparées) et évitez la pièce qui se situe juste au-dessus de la cuisine. Cela épargnera à votre tribu de prudes une séance de porn-foie gras !

19h : Accueil des invités (les mal élevés qui n'ont pas tartiné)

C'est la tranche horaire la plus sournoise. Ça se claque la bise, ça se "qu'est-ce que tu as grandi" mais ça se croise aussi beaucoup et les invités risquent de pousser la porte des chambres pour trouver un endroit où poser leur manteau. Risqué, donc. En plus, à 19h, vous n'êtes jamais à l'abri d'une petite corvée de type boulangerie ou feu de cheminée. Deux options : anticipez toute requête en proposant un coup de main juste avant ou partez direct en mode YOLO et offrez-vous une petite préchauffe dans la salle de bain, seul no-man's land à peu près sûr. Comme vous avez peu de temps et envie de vous laisser de la marge pour la suite, optez pour un frotti-frotta à l'ancienne. Efficace et silencieux.

19h30 : Apéro malaise

Niveau sonore le plus élevé de la soirée. Comprendre, la pénible heure de gloire des enfants qui chantent Yves Duteil ou celle, moins reluisante, de votre oncle réac' qui lance l'assemblée sur #balancetonporc et les féminazies. Si vous vivez dans une famille normalement constituée, ça devrait donner lieu à quelques débats (qui se solderont par le point Godwin ou un "c'est pas faux"). Éclipsez-vous donc sereinement, direction la chambre. Fini la préchauffe, vous êtes en forme (forcément, vous n'avez rien foutu), votre ventre n'est pas trop gonflé et vous avez peu de chances qu'on vous entende. Position optimale ? L'amazone. Orgasme plus facile à atteindre et repli hyper rapide en cas de dérangement.


Crédit : Getty

21h : Le dîner

C'est malheureusement le timing perdu d'avance. Déjà parce que même si on est des fous du cul, on commence à avoir la dalle. Mais surtout parce que même à 25 à table, votre absence ne passera pas inaperçue au milieu des "Santé ! Mais pas des pieds? ou pire ?Santé?sticules !" (ok, on sort). Profitez-en plutôt pour prendre des forces et vous chauffer en douceur. Pied sous la table, regards lascifs et verres de vin à volonté pour vous désinhiber et faire monter la température (la dinde est de toute façon déjà froide).

22h30 : Le coup de barre

LE moment de flottement par excellence. L'attente interminable des douze coups de minuit commence et la digestion bat son plein. À ce moment là, on en perd quelques-uns (généralement pas les meilleurs). Si vous êtes branchés sexe dans le froid, vous pouvez prétexter un départ à la messe de Noël et vous perdre dans les rues ou déserter discrètement vers votre chambre. Mais attention aux mouchards ! À 22h30, les enfants commencent à s'impatienter et à traîner un peu partout dans la maison à la recherche d'une occupation. Les traumatiser le soir de Noël limite ça passe, mais risquer la dénonciation avec le vocabulaire d'un CE2, c'est non !

Minuit : La trêve

Parfois, il faut savoir ravaler sa libido. Allez plutôt ouvrir vos cadeaux et prêcher dans le désert l'interdiction des chaussettes moches sous le sapin en 2018 ! Joyeux Noël.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016