Dimanche des liens, des bêtes, du chamanisme et des nuits sans étoiles

Dimanche des liens, des b ecirc;tes, du chamanisme et des nuits sans  eacute;toiles ()
GQMagazine - AA

71,5% des hommes acceptent de coucher avec une femme qui le leur demande de but en blanc, contre seulement 1,5% des femmes quand cette même proposition sort de la bouche d'un homme.

? Peggy Sastre, toujours trèèèèès évolutionnaire dans Slate. Pour ajouter à cet extrait : si vous êtes moyennement attirant, vos chances qu'une femme couche directement avec vous sont de 0 %. Sale temps pour les harceleurs du métro ! L'article est très intéressant mais je rappelle, en passant, que nous vivons actuellement en société, avec des garde-fous, des usages, et même des valeurs (au cas où vous vous sentiriez réduit à des singes ou des proies ? d'autres grilles de lecture sont possibles qui incluent et tempèrent celles de Peggy Sastre, dans un grand mouvement de joie et d'harmonie ? et pancakes pour tous, sauf si vous préférez brouter du bambou, bien sûr).

? Pour vous les hommes qui vous demandez quoi faire de votre masculinité (et pourquoi on vous ennuie à ce point avec toutes ces obligations), un de mes blogueurs-chéris lance un projet dédié : le mecxpliqueur. A suivre.

Les soixante participants (tous des hommes) ont dû se battre sur Internet pour s'inscrire. Ils sont de tous âges. Ils ont déboursé 550 euros pour ce week-end néo-chamanique. Ils sont persuadés que leur mal-être - relatif ou non - s'explique par la perte de leur masculinité, face à leur femme ou leurs collègues féminines. Pour le spectacle, ils ne vont pas être déçus. Le vendredi 31 mars au soir, ils seront convoqués dans une propriété, en France, en pleine nature.

? Mwahahahahha. (Etant moi-même en France le 31 mars dans « une propriété en pleine nature », j'espère sincèrement que les organisateurs sont mes parents. Maintenant que j'y pense, c'est tout à fait probable. Que ma mère ait été chef-commando incognito expliquerait très raisonnablement son système éducationnel.)

Le mot bizness «anglicisme introduit en France au milieu du XIXe siècle par les pickpockets anglais», est rapidement attesté (dès 1895) au sens de «travail de la prostituée». Les businessmen peuvent donc en rabattre : leur métier à l'origine ne consiste guère qu'à vider des bourses trop pleines. Et que dire des courtiers ? Leur nom qui vient du néerlandais makelare(«intermédiaire»), lui-même dérivé de makein («trafiquer») a donné? «maquereau, l'homme qui vit de la prostitution des filles».

? Agnès Giard nous donne un cours d'étymologie :) La suite n'est pas piquée des hannetons non plus.

? Quand c'est un homme qui doit répondre à des questions sur le vol de son porte-monnaie, mais à la manière dont l'interrogatoire se serait déroulé pour une femme violée. A voir à tout prix. Ma réplique préférée : « mais vu comment vous vous fringuez, n'êtes-vous pas le genre de personnes qui aime donner ses affaires à n'importe qui ? »

En anglais :

? Une carte vraiment rigolote des appellations racistes pour la syphilis. Evidemment en Europe, c'est la France qui se voit accusée de tous les vices sexuels.

? PornHub déneige les rues après le blizzard à NewYork et ça sent le grand désespoir pour attirer l'attention. Comme un enfant qui dit mamamamammamamaaman à table : TAIS-TOI, ENFANT, RETOURNE TE MASTURBER.

? En illustration, le... sur-soutien-gorge ? Mini-tank-top ? Machin le plus inutile jamais conçu par une âme noire ? Bref, pourrait-on faire un bêtisier de la mode ? Quitte à ce qu'il inclut à peu près TOUTE la monde ? Merci. (Plus le temps passe, moins je suis capable de faire semblant de respecter cette industrie.)

Recommandation non-culturelle de la semaine

Etes-vous insomniaque ? Je comprends tellement fort. Pour ce que ça vaut, trois habitudes qui ont quasiment réglé mon problème et que ne demandent ni verre de lait ni méditation transcendantale post-footing :

 

1) commencer ma journée quand je me réveille (j'ai besoin de précisément 6h30 de sommeil, me forcer à en accumuler 8 était contre-productif),

2) porter systématiquement des boules Quiès (l'univers est bruyant et il est apaisant d'entendre sa propre respiration),

3) porter systématiquement un masque anti-lumière adapté (c'est-à-dire pas ceux offerts dans les vols transcontinentaux, mais un modèle qui prend en compte l'existence des arcades sourcilières et du nez ? j'ai acheté au hasard un Nidra à 10 euros, réglable, nickel, adieu les marques violettes en-travers du visage).

4) ne pas boire une goutte d'alcool permettrait sans doute de boucler la boucle, tellement on dort mieux. Mais bon. Vie sociale et tout.

 

(Et quelque part j'aime bien mes déambulations de trois heures du matin pour regarder par la fenêtre du salon. Le seul moment de calme relatif. Allez, retourner vous coucher.)

Lire la suite sur GQ

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016