Les questions à poser avant de s'engager

Les questions  agrave; poser avant de s #39;engager ()
GQMagazine - AA

Epineuse question, que de savoir quelles questions poser avant de poser la question :) Le NewYork Times a proposé une liste très raisonnable de choses utiles à savoir sur l'Elu/e, que je vous résume et adapte : veux-tu des enfants et changeras-tu les couches, combien serais-tu prêt à mettre pour une bagnole, partagera-t-on nos dettes, aimes-tu mes parents, es-tu mutique ou passionné ou délirant ou argumenté pendant les disputes, à quel point as-tu besoin de sexe, puis-je faire mes machins dans mon coin (quel niveau d'indépendance peux-tu supporter), comment ça va avec tes ex, comment ça va avec dieu, quel dieu, quels dieux, quand combien pourquoi des dieux, sera-t-on exclusifs et jusqu'à quel point (rha, les Américains : ils demandent même si regarder du porno est ok).

Tout cela est formidable. Mais :

- Qu'est-ce qui te rend déraisonnable et/ou vulnérable ? Car de même qu'on peut trier l'humanité entre personnes qui prennent dans la tête (les migrainaux), dans le dos (les piscineux) ou dans le ventre (moi), on peut noter les névrosés de la faim, du manque de sommeil, du bruit, de la famille, etc (plusieurs réponses sont possibles).

- Sais-tu jeter ? La question est moins triviale qu'il n'y paraît. Vivre avec un cumulard quand on est adepte de la sobriété rend fou. Ou alors il faut diviser les pièces et c'est compliqué.

- Crois-tu en l'homéopathie ? Parce que poser la question de dieu, c'est une chose. Mais il y a les horoscopes, les eaux magiques, les petites superstitions, et ça peut tout de même casser l'ambiance quand on évolue dans des rationalités différentes.

- Quelle est ta relation à la propreté ? Si cet item vous paraît pertinent, vous êtes probablement du côté des hygiénistes ou des ordonnés. La problématique est proche de celle sur l'accumulation de fringues ou d'objets : on ne parle pas de cosmétique mais de paix de l'esprit, donc de paix des ménages.

- As-tu confiance en toi ? Il n'y a pas de bonne réponse, mais il y a des mauvaises combinaisons. Une confiance limitée demande un partenaire soit indifférent, soit d'une patience infinie, soit assistant/e social/e de vocation. L'ego king-size demande un autre type de patience, et pas mal de sens de l'humour. Notons que les gros ego peuvent être aussi ultra-vulnérables.

- As-tu des tendances hypocondriaques, angoissées, stressées ? Es-tu du genre à penser que quelque chose est fondamentalement foireux dans ta personne, ton éducation, ta santé ? quelque chose de tellement ancré que c'est insurmontable et que ça ne cessera jamais ? Es-tu du genre à tomber malade le premier jour des vacances ?

- Dans ton bagage, as-tu des casseroles ? Un procès dans deux ans. Une ex tarée. Un parent à charge. Des enfants secrets. (Je pense sincèrement qu'il faut éviter de tout se dire. SAUF... s'il y a bombe à retardement. Autant la divulguer, car on constate au cinéma qu'il faut être deux pour couper le fil rouge et pas le fil noir.)

- Quel est ton rythme, et peux-tu gérer que le mien soit différent ? Entre poules et oiseaux de nuit, on peut se casser le sommeil, donc le repos, donc l'humeur, donc la productivité, à la fin les gens perdent leur emploi et tombent dans la drogue. Même chose au sujet des rythmes de nourriture, de sport, de retour à la nature, et bien sûr d'occupation de salle de bain.

- Comment prends-tu des vacances ? Impression globale : la moitié d'entre nous veulent ralentir, l'autre moitié veut accélérer. Le cas échéant, reste à partir séparément, ou à faire programme disjoint.

- As-tu de l'ambition ? Parce qu'admettons-le : quand on veut terminer maître du monde, il peut être frustrant de trimballer un/e adepte de la stagnation. (La situation n'est pas désespérée pour autant : les ambitieux pourront trouver chez les mous, si leur sensibilité le permet, un repos du guerrier. Voir un allié de l'ombre qui fait la bouffe pendant qu'on annexe la Crimée.)

La liste ne peut pas être exhaustive, mais déjà, normalement, là, vous échappez à deux-trois vieilles gamelles. (Du moins vous les voyez venir.)

Lire la suite sur GQ

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016