Babylone 2.0 : témoignages de l'intérieur de l'antre de l'axe du mal

Babylone 2.0 : t eacute;moignages de l #39;int eacute;rieur de l #39;antre de l #39;axe du mal ()
GQMagazine - AA

(Si vous ne comprenez pas le titre de cet article, oubliez la case-prison mais reculez d'une case. Si vous voulez me donner 20 000 euros, vous pouvez, mais je préférerais un hôtel rue de la Paix ou la gare de Lyon, merci.)

Comme je l'écrivais hier, le gros accablement que ressentent les copines en ce moment vient d'une affaire de taille. De chiffres. Du nombre de personnes ayant créé un groupe anti-femmes ? dans un contexte de montée de l'alt-right et de revenge porn. Comment en est-on arrivés là ? Je veux dire : on n'avait pas assez de porno ? Gratuit ? Pas assez de porno amateur ? Il fallait en rajouter avec des femmes non-consentantes ? On n'avait pas assez de misogynie donc il fallait absolument en rajouter dix couches ?

Avec des volumes pareils, la question de savoir si son collègue ou camarade de classe fait partie de groupes haineux est réelle ? d'autant que si certains membres revendiquent la haine, d'autres ne voient juste pas le vrai problème.

52 000 ça peut sembler énorme mais gérable. Oui. Sauf qu'un lecteur-mystère, membre du groupe secret GardeTaPêche, m'a envoyé un screenshot de la porte d'entrée : plus de 828 000 membres au moment où j'écris ces lignes. Une fois encore, c'est tellement énorme que je suis dans le déni total.

De toute façon, GardeTaPêche serait sur une approche très différente de Babylone 2.0 (ou le quelconque 2.1 du moment). Selon mon informateur : « il ne s'agit pas de photos volées mais commerciales. Ces photos sont des clichés pris sur des profils Instagram genre Emily Ratajkowski, Amanda Cerny. Pour être honnête aucune ne me fait penser à des photos volées et cela ne m'avait jamais traversé l'esprit avant. Au début, je regardais les commentaires des autres. Il y a deux types de commentaires : ceux qui dénigrent la femme, dégradants et directs. Et ceux admiratifs comme « très beau regard », machos dans le contexte. Je suis donc toujours abonné mais je ne regarde plus les commentaires

Alors évidemment : si tout est légal, pourquoi faire un groupe secret ? Besoin de vestiaires ? Besoin d'entre-soi ? Selon mon invité : parce que la moitié des commentaires sont des copains qui se taguent entre eux, et qu'ils ne veulent pas voir la notification apparaître sur leur profil public. 

A mon humble avis, le groupe est également secret pour des raisons de légalité : voler des photos de stars est illégal. Pour citer Jennifer Lawrence : "je ne peux même pas expliquer ce qu'on ressent quand son corps nu se diffuse à-travers la planète entière en un instant, contre sa volonté. J'ai l'impression d'être un steak distribué pour se faire de l'argent... Les gens oublient que nous sommes des êtres humains."

Par ailleurs, il suffit de mettre un orteil sur Instagram pour constater une multiplication des groupes Garde ta Pêche, avec du contenu « amateur » volé à des inconnues. Donc du revenge pornNous sommes dans des gradations d'illégalité, plus ou moins ignobles - au fond, quelle différence ?

 

  

Revenons donc à Babylone 2.0, avec mon deuxième lecteur-surprise. Je vous laisse l'interview telle quelle comme d'habitude.

- Depuis quand le groupe existe-t-il ?

- En ce qui concerne l'existence je ne suis pas certain parce qu'avec les signalement les groupes ont successivement fermé et ont été rouverts à plusieurs reprises mais je dirais mars 2016 pour les premières ébauches d'un "groupe" et septembre 2016 pour le premier gros afflux sur ce groupe. En règle générale ça va de 16-17 ans à 50 ans.

- Comment es-tu arrivé dessus ?

- Je suis étudiant kiné et j'ai un camarade de promotion assez misogyne et carrément beauf qui m'a ajouté : en fait le groupe fonctionnait sur ajout uniquement par un autre membre, j'étais en aucun cas consentant à arriver là dessus, et je l'étais encore moins quand j'ai vu le contenu.

- C'est aussi grave qu'on peut l'imaginer ?

- En ce qui concerne le contenu, c'est 1/3 de publications écrites (notamment blagues salaces sur les femmes, humour archi-noir anti féministe), 1/3 de photos "humoristiques" mettant en scène soit des bandes dessinées machos ou soit de vraies photos de femmes auxquelles ont a ajouté des textes. Et le dernier tiers c'est carrément les membres du groupe qui postent des photos de leurs copines ou de leurs plans culs, la plupart du temps nues ou dans des positions compromettantes, généralement sans qu'on puisse voir leurs visage J'ai donc pu aisément voir la petite amie d'un de mes potes qui mettait régulièrement des photos d'elle nue allongée sur le ventre, etc... Le but étant évidemment pour les types présents là dessus de poster la photo de la fille la plus sexy.

- Pourquoi es tu parti ?

- Evidemment ça dénigrait énormément les femmes, j'y suis pas resté longtemps parce que c'était assez vomitif.

- Dénigrer les femmes, mais avec quand même un peu d'amour ?

- Je suis assez ouvert à l'humour noir mais là c'était différent, on sentait presque de la haine et un plaisir malsain à diffuser des photos des filles alors qu'elles ne le savaient même pas. Enfin c'était bien dégueulasse tout ça, et un nouveau groupe à réouvert il me semble, mais après toutes les complications judiciaires et pénales, il y a beaucoup moins de membres.

- Et tu n'as rien fait ?

- Comment j'aurais pu faire quelque chose? Mis à part signaler le groupe pour "incitation à la haine" et l'avoir quitté c'est tout ce que je pouvais faire... Ah oui et le morceau "Selfie" du rappeur VALD, c'était un peu leur emblème.

- Ok, merci !

Et pour terminer (c'est de nouveau Maïa qui parle, pas le lecteur-surprise) : je ne mets pas le lien vers la chanson de Vlad par respect pour vos pauvres oreilles. Si mélodiquement vous avez envie de masochisme, écoutez plutôt ça :) Mais je vous mets quand même ci-dessous un beau screenshot des paroles.


 

Il faut bien voir qu'en laissant Oreslan (et la meute en général) se faire une thune monstre en racontant des horreurs sur les femmes, on a créé un marché qui se tient juste pile-poil sur le fil du rasoir (ah oui, c'est elle qui demande à se faire taper et tirer les cheveux, c'est sûr que c'est commode, et puis le viol n'est pas vraiment un viol, on se comprend, hein)Alors quoi ? 50 000 ? Presque un million ? Contenu volé, à moitié volé ?

Sérieusement, si vous faites partie de ces groupes : il est temps de vous désabonner. Pas pour me faire plaisir (pour ça, envoyez-moi des chocolats). Mais par décence. Masturbez-vous sur du vrai porno, regardez du vrai érotisme... allez au musée, lisez des bouquins. Mais ne volez pas. Ni les riches, ni les pauvres. Ce sont des femmes, ce sont des personnes.

Lire la suite sur GQ

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016