Des documents déclassifiés révèlent l'aversion de Margaret Thatcher pour les pandas

Des documents d eacute;classifi eacute;s r eacute;v egrave;lent l #39;aversion de Margaret Thatcher pour les pandas ()
Vanityfair - AA

En janvier 1981, lorsqu'elle était encore la Première ministre du Royaume-Uni, Margaret Thatcher a refusé de voyager avec un panda lors d'un vol qui la menait aux États-Unis, selon des archives publiées par le gouvernement britannique le 29 décembre.

À l'époque, la Smithsonian Institution de Washington avait proposé au zoo de Londres d'accoupler leur panda femelle avec leur panda mâle. Solly Zuckerman, président de la Société zoologique de la capitale anglaise, y voyait une bonne occasion de se faire un coup de publicité. « (Il) serait très heureux d'annoncer le prêt ou l'arrivée du panda au moment que la Première ministre jugerait le plus opportun pour favoriser les relations anglo-américaines, peut-on lire dans les archives, il a même suggéré qu'elle pourrait prendre le panda à l'arrière de son Concorde lorsqu'elle se rendra à Washington le mois prochain ».

Mais la Dame de Fer ne voyait pas les choses du même ?il. À cette demande, l'ancienne Première Ministre a simplement répondu : « Je ne voyagerais pas avec un panda », en soulignant à deux reprises le « pas ». Son excuse ? « Les politiciens et les pandas ne sont pas fait pour se mélanger ». Derrière ce message, une théorie avancée par le Guardian : Margaret Thatcher ne voulait pas faire comme son prédécesseur Edward Heath (Premier Ministre de 1970 à 1974) qui avait ramené des pandas de Chine. Soit, des animaux « qu'elle jugeait lents » et pour qui elle éprouvait de l'antipathie. On ne peut pas tous éprouver le même amour pour les pandas que Brigitte Macron.

Lire la suite sur Vanity Fair

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016