Neuf femmes accusent la société de production de Lars Von Trier de harcèlement sexuel

Neuf femmes accusent la soci eacute;t eacute; de production de Lars Von Trier de harc egrave;lement sexuel ()
Vanityfair - AA

Ça n'en finit plus. Après les actrices qui dénoncent les producteurs, acteurs ou réalisateurs, après avoir considérablement libéré la parole, des femmes, anonymes cette fois-ci, se soulèvent contre le réalisateur et producteur à la réputation sulfureuse, Lars Von Trier. Pas seulement lui, toute sa société est incriminée. En tout cas les usages qui y sont pratiqués.

Le nom de cette société est Zentropa. Les fondateurs sont Lars Von Trier et son associé, maintenant ancien PDG, Peter Aalbaek Jensen. C'est lundi que la nouvelle est tombée, révélée par le quotidien danois, Politiken. Plusieurs anciennes employées, (scénaristes, productrices) ont explicitement rendu compte de gestes inadaptés sur leur lieu de travail. Elles ont tout particulièrement accusé Aalbaek Jensen de leur peloter les seins et de se permettre des fessées ? soit pour les récompenser, soit (et le plus souvent) pour les punir.

L'inculpé a répondu à Politiken en stipulant qu'il ne portait aucun intérêt à ces tendances lubriques mais qu'il aimait repousser les limites, quoiqu'il en coûte. Quant au directeur actuel de Zentropa, il a indiqué à Variety qu'il ne commenterait pas ces accusations mais s'est engagé à revenir sur les pratiques de la société en développant plusieurs règles au profit d'un environnement de travail sain. « Ce n'est pas le Zentropa que je connais » a-t-il finalement déclaré. La chanteuse et actrice Björk avait elle aussi accusé Lars Von Trier de l'avoir harcelée sur le tournage de Dancer in the Dark (Palme d'Or 2000), film pour lequel elle avait remporté le prix d'interprétation féminine. Un mal pour un bien ?

Lire la suite sur Vanity Fair

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016