Moustique tigre: les 7 régions les plus touchées par la dengue

Medisite - AA

Dans un communiqué du 18 juin 2018, Santé publique France révèle les résultats de sa surveillance renforcée dans les régions métropolitaines dont 7 d'entre-elles seraient particulièrement touchées par la dengue. 

Depuis 2016, Santé publique France coordonne la surveillance saisonnière du chikungunya, de la dengue et du virus Zika dans les départements de métropole où les moustiques tigres vecteurs de ces trois maladies sont implantés. Dans un communiqué du 18 juin 2018, l'organisme révèle les résultats de sa surveillance renforcée effectuée entre le 1er mai 2017 au 15 juin 2018. On y apprend donc que 40 cas importés de dengue ont été recensés (23% proviennent de personnes ayant séjourné sur l'île de la Réunion où sévit actuellement une épidémie de la maladie depuis le 29 mai 2018), ainsi qu'1 cas importé de chikungunya et 0 pour le virus Zika.

Les 7 régions les plus touchées

Si aucun cas autochocthones de maladies véhiculées par le moustique tigre n'a été enregistré dans la métropole, en ce qui concerne les cas confirmé importés six régions sont concernées. La Provence-Alpes-Côte d'Azur en compte 17 cas, l'Ile-de-France 8, l'Occitanie 6, l'Auvergne-Rhône-Alpes 4, la Nouvelle-Aquitaine 3 et le Pays-de-la-Loire et le Grand-Est : 1.

Pour les personnes qui habitent dans les régions où le moustiques tigres est installé la mairie de Grenoble notamment concerné avait publié un communiqué expliquant comment priver les insectes d'eau :

Ainsi, afin de réduire au maximum la prolifération de ce moustique, il est conseillé de :

- Supprimer "toute eau stagnante au domicile et autour, entretenir les espaces extérieurs, évacuer les feuilles mortes". Cela évite aux moustiques tigres de déposer leurs larves.

- Vider certains objets : "les vases, les soucoupes des pots de fleurs". On peut également remplir les sacs de sable humide.

- Supprimer ou vider très régulièrement "les petits récipients pouvant contenir de l'eau dans les jardins"

- Rendre les bidons de récupération d'eau de pluie inaccessibles aux moustiques, en les couvrant "d'une moustiquaire ou d'un tissu fin", par exemple. Il faut également retourner les arrosoirs.

- Éviter que l'eau ne stagne dans les gouttières, en prévoyant une pente suffisante pour qu'elle puisse s'écouler. La mairie de Grenoble conseille également de curer les gouttières "pour veiller à la bonne évacuation des eaux de pluie".

- Ranger tout stockage pouvant contenir de l'eau : "pneus, bâches plastique, jeux d'enfants, mobiliers de jardin, pieds de parasols...".

Le communiqué rappelle que ces gestes sont simples et à la portée de tous : "c'est une action citoyenne qui permet de compléter les actions des différents services".

ANNONCES SHOPPING

     © Free 2018