Une Américaine découvre une espèce de ver inconnu...dans son oeil

Thinkstock (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

Une jeune femme de 28 ans a retiré des vers provenant de son oeil. Dans un rapport publié lundi, les scientifiques américains affirment que le parasite provient de mouches qui se nourrissent des sécrétions autour des yeux, de la bouche et des narines des animaux.

Une jeune femme de 28 ans a retiré des vers provenant de son oeil. Dans un rapport publié lundi, les scientifiques américains affirment que le parasite provient de mouches qui se nourrissent des sécrétions autour des yeux, de la bouche et des narines des animaux.

"Je l'ai regardé, et ça bougeait" raconte à CNN Abby Beckley, une Américaine de 28 ans. "Et puis il est mort en cinq secondes environ" poursuit-elle. C'est de cette façon que la jeune femme a retiré un par un 14 vers de son oeil. Le rapport mené par des scientifiques du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies a été publié lundi dans le journal américain de la médecine tropicale et de l'hygiène.

"Ce n'est que la onzième fois qu'une personne est infectée par des vers de l'oeil en Amérique du Nord", explique l'auteur principal Richard Bradbury, chef d'équipe du laboratoire de diagnostic et de biologie des parasites du centre. "Ce cas est excitant car c'est une nouvelle espèce qui n'a jamais infecté d'humains auparavant" enchaîne-t-il. 

Un vers qui affecte le bétail

Maux de tête, oeil gauche irrité et rouge, paupière tombante... Les symptômes d'une conjonctivite sont survenus après une partie de pêche en Alaska en 2016. Abby Beckley remarque la présence de vers dans son oeil. Elle se rend alors à L'Oregon Health and Science University à Portland (Etats-Unis). 

Les médecins découvrent avec stupéfaction les vers Thelazia guloza, "un ver qui infecte souvent les chiens et le bétail et touche très occasionnellement les humains" raconte l'un des scientifiques. Les chercheurs estiment que ces parasites ont pénétré dans l'oeil de la femme par le biais de mouches qui se nourrissent des sécrétions autour des yeux, de la bouche et des narines des animaux. L'Américaine aurait donc été infectée près de chez elle sans s'en rendre compte, dans l'Etat de l'Oregon, avant de partir pour l'Alaska.  

Aucune séquelle

Les spécialistes n'ont pas traité Abby Beckley avec des médicaments anti-parasitaires, craignant qu'un ver mort puisse rester dans ses yeux, ce qui pourrait laisser des cicatrices. Après l'élimination des parasites grâce à leur courte durée de vie naturelle, la jeune femme n'a pas eu de séquelles, les sensations désagréables ont disparu et l'oeil est resté en bonne santé. 



À lire aussi :

- Il mange des sushis et se retrouve avec un ver parasite d'1,70 m dans les intestins

Des touristes rentrent d'un voyage à Punta Cana, les pieds infestés de vers parasites

Attention au Koi Pla : à base de poisson cru, ce plat peut contenir un parasite responsable de cancer


Estelle Priam
Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

ANNONCES SHOPPING

     © Free 2018