Col de l'utérus : le traitement du frottis inflammatoire

Medisite - AA

Une femme n'est pas systématiquement atteinte d'un cancer du col de l'utérus lorsque son frottis est inflammatoire. Mais une surveillance s'impose.

Cancer du col de l'utérus et frottis inflammatoire

Le cancer du col de l'utérus n'est pas l'unique cause d'un frottis inflammatoire. Des cellules anormales prélevées sur les parois du vagin et le col utérin peuvent signifier qu'il existe une inflammation des muqueuses génitales. C'est par exemple le cas lorsque la patiente présente une cervicite soit d'origine bactérienne, virale ou parasitaire, soit à cause d'une mycose due au stérilet. Dans la majorité des cas, les inflammations détectées suite à un frottis cervico-vaginal inflammatoire sont bénignes. Une surveillance médicale s'impose tout comme un traitement, en rapport avec la cause du frottis inflammatoire. Un nouveau prélèvement doit être effectué après le traitement pour vérifier qu'il n'existe plus d'inflammation.

En cas de dysplasie - de bas grade ou de haut grade - due à une infection par papillomavirus humain, un frottis inflammatoire peut avoir un lien avec un cancer du col de l'utérus si la patiente n'est pas prise en charge. Quelques années plus tard, ce changement cellulaire peut, en l'absence de traitement, dégénérer en cancer. C'est la raison pour laquelle un dépistage doit être fait régulièrement par frottis cervico-vaginal.

Polype de l'utérus et frottis inflammatoire

Un polype utérin - muqueux ou fibreux - est une excroissance généralement bénigne et, dans la majorité des cas, asymptomatique. Il peut toutefois, chez certaines patientes, être à l'origine de symptômes spécifiques tels que leucorrhées, métrorragies, règles abondantes, fièvre corporelle, fortes douleurs dans le bas-ventre, asthénie. Il peut aussi, plus rarement, être la cause d'une infertilité.

La présence d'un ou plusieurs polypes dans l'utérus justifie une consultation chez un gynécologue qui, pour confirmer ou infirmer son diagnostic, effectue un frottis cervico-vaginal ainsi qu'une échographie pelvienne. En cas de frottis inflammatoire, une prise de sang peut être souhaitée, car un polype est parfois cancérisé. Un polype dans l'utérus peut être ôté chirurgicalement. On parle de résection hystéroscopique.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016