Hypertension artérielle pulmonaire : les symptômes

Medisite - AA

L'hypertension artérielle pulmonaire correspond à une hypertension artérielle localisée seulement au niveau des artères pulmonaires. Elle peut être primitive, c'est-à-dire sans cause retrouvée, ou secondaire à une fibrose, une embolie pulmonaire ou une bronchopneumopathie chronique obstructive.

Quels sont les symptômes d'une hypertension artérielle pulmonaire ?

L'hypertension artérielle pulmonaire est une maladie grave dont les symptômes sont un essoufflement à l'effort, une toux sèche, des palpitations, des douleurs thoraciques. Lorsqu'elle est évoluée, elle provoque une insuffisance cardiaque, des oedèmes des membres inférieurs et un reflux hépatojugulaire (la veine jugulaire se gonfle lorsque l'on comprime le foie). L'hypertension artérielle pulmonaire primitive touche les adultes jeunes, entre 30 et 40 ans, plus souvent des femmes. La forme secondaire arrive plus tard, après des années d'évolution de maladie pulmonaire.

Comment traiter une hypertension artérielle pulmonaire ?

L'hypertension artérielle pulmonaire nécessite un traitement médicamenteux qui doit être poursuivi à vie. Ce traitement comporte des diurétiques, qui ont pour but de faire diminuer la pression artérielle, et éventuellement des anticoagulants. Lorsque les traitements médicamenteux sont insuffisants, la seule solution est alors la chirurgie. On propose une transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire. Celle-ci est pratiquée en cas d'hypertension artérielle pulmonaire primitive, chez des patients jeunes.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016