Goutte : reconnaître une crise de goutte au pied

Medisite - AA

La goutte est une forme d'arthrite caractérisée par une accumulation d'acide urique au sein d'une articulation. Dans la majorité des cas, la crise de goutte touche le pied et, plus spécifiquement, le gros orteil. Quels sont les symptômes de cette maladie ? Comment est-elle traitée ?

La crise de gouttes : les signes

Il faut savoir que le taux d'acide urique tend à augmenter en cas de consommation excessive d'alcool ou d'abus alimentaires. L'attaque de goutte est alors susceptible de survenir. L'excès d'acide urique au sein de l'articulation du pied va entraîner une réaction inflammatoire d'importance qui va se traduire par une violente douleur pulsatile à prédominance nocturne. Le patient décrira également une sensation de froid au niveau de l'articulation concernée. Sur le plan physique, le pied ou le gros orteil présentent des rougeurs, voire un oedème. Lorsque la crise est majeure, le patient peut avoir de la fièvre.

La crise de gouttes : le traitement

La goutte, comme l'arthrite, est une maladie chronique qui ne bénéficie pas de traitement curatif. Seuls les symptômes font l'objet d'une prise en charge spécifique. Le soulagement de la douleur constitue la priorité en cas d'attaque de goutte. Pour cela, le rhumatologue ou le médecin traitant préconise généralement l'administration d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou de corticostéroïdes en fonction de l'intensité des douleurs articulaires. Parallèlement, des substances visant à diminuer le taux d'acide urique sont prescrites (probénécide, allopurinol). Des mesures hygiénodiététiques sont également recommandées :

- stopper la consommation d'alcool ;

- éviter certains aliments : gibier, fruits de mer, aliments gras, poissons... ;

- boire beaucoup d'eau.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016