Consommation d'alcool et de tabac chez les adolescents, l'OCDE s'inquiète

Thinkstock (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

Dans son rapport annuel, l'Organisation de coopération et de développement économiques s'inquiète de la consommation 'excessive' d'alcool et de tabac chez les adolescents ainsi que des conséquences sur leur santé.

Dans son rapport annuel, l'Organisation de coopération et de développement économiques s'inquiète de la consommation 'excessive' d'alcool et de tabac chez les adolescents ainsi que des conséquences sur leur santé.

En moyenne, les jeunes consomment leur première cigarette vers 14 ans et demi et commencent à fumer régulièrement vers 16 ans. Concernant l'alcool, ils boivent leur premier verre vers 15 ans*. Et plus ils débutent tôt, plus les répercussions sur leur santé sont importantes. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s'inquiète. Dans son panorama de la santé 2017 publié vendredi 10 novembre, l'organisme va jusqu'à qualifier cette consommation d''excessive'.

Risques de santé accrus

'Le tabagisme et la consommation excessive d'alcool pendant l'adolescence peuvent avoir des répercussions immédiates et à long terme sur la santé', alarme l'OCDE dans son rapport.

En France, plus de 15% des jeunes âgés de 15 ans fument au moins une fois par semaine. À ce stade de vie, le tabagisme accroît le risque d'accident cardiovasculaire cérébrale (AVC), de cancer et de maladies respiratoires dont la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Addiction, réduction de la fonction pulmonaire, asthme ... Des conséquences 'immédiates' sur leur santé, note l'organisme.

L'alcool cause, chez les plus jeunes, des 'effets psychologiques, sociaux et physiques nocifs comme l'abandon des études secondes sans diplôme'. 

 

Légère différence entre filles et garçons

Selon les estimations de l'OCDE**, à âge égal, les jeunes hommes fument et boivent légèrement plus d'alcool en moyenne que les adolescentes. Sauf en France où les jeunes femmes consomment davantage de tabac que leurs homologues masculins.

Si plus de 30% des jeunes de 15 ans ont déjà été ivres à deux reprises, 23,3% sont des hommes contre 21,2% de femmes.

Mais l'organisme tient à rassurer les parents : l'ivresse et le tabagisme sont aujourd'hui à leur taux le plus bas depuis les années 1993-94. De plus, les adolescents sont 'sensibles aux mesures destinées à réduire leur consommation de tabac'. La hausse des prix des paquets de cigarettes, l'interdiction de fumer dans les lieux publics, les restrictions d'accès des jeunes au tabac et la sensibilisation des effets néfastes de la cigarette les touchent particulièrement.

* selon une étude de 2014 reprise dans la synthèse de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)

** sur une proportion de jeunes âgés de 15 ans

 

À lire aussi : 

La France consomme 50% d'antibiotiques en trop

Vapoter aide à réduire la consommation de cigarettes mais pas d'arrêter de fumer

En Islande, la consommation d'alcool chez les jeunes a chuté: voici comment

À voir : 8 conseils pour réussir à arrêter de fumer


Valentine Poignon
Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016