Arthroscanner de l'épaule : les étapes

Medisite - AA

Suite à une douleur à l'épaule persistante, votre médecin vous a prescrit un arthroscanner ? Cet examen rapide, très utile pour diagnostiquer l'arthrose, a peu de contre-indications hormis la grossesse : découvrez ces étapes clés.

Arthroscanner de l'épaule : l'injection du produit de contraste

La première étape de l'arthroscanner de l'épaule est l'injection d'un produit de contraste. Il n'est pas nécessaire de venir à jeun pour une injection dans une articulation. Les risques sont infimes vu la localisation, mais prévenez quand même le médecin si vous êtes allergique aux produits iodés ou en période d'allaitement. A votre arrivée, vous serez conduit en salle de radiologie. Le radiologue vous demandera d'ôter certains vêtements puis désinfectera soigneusement le site de piqûre. Une anesthésie locale sera pratiquée avant l'injection du produit de contraste dans l'articulation, pour diminuer la douleur à l'épaule.

Arthroscanner de l'épaule : la prise des clichés

Des clichés radiologiques sont pris sous différents angles après l'injection du produit de contraste. Vous serez ensuite conduit jusqu'au scanner : vous devrez vous allonger sur un lit coulissant, le bras à examiner bien placé le long du corps. Le lit coulissera ensuite dans le scanner, une sorte de grand anneau émettant des rayons X : vous devrez rester aussi immobile que possible et retenir brièvement votre souffle aux moments indiqués par le radiologue. Comptez une dizaine de minutes, mais l'examen peut être un peu plus long selon les cas. Le radiologue recherchera des traces d'arthrose de l'épaule - ou d'une autre cause pouvant expliquer votre douleur de l'épaule - sur les différents clichés obtenus, et vous fera un bref compte-rendu avant d'envoyer son rapport à votre médecin.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016