Cocaïne : le nombre d'intoxications a doublé en 2016

Thinkstock (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

En 2016, le nombre d'intoxications à la cocaïne a été multiplié par deux et ce n'est pas prêt de s'arrêter, selon l'Agence du médicament.

En 2016, le nombre d'intoxications à la cocaïne a été multiplié par deux et ce n'est pas prêt de s'arrêter, selon l'Agence du médicament.

La consommation de cocaïne ne cesse de s'accroître en France. En 2016, le nombre de signalements d'intoxications à la cocaïne a été multiplié par deux, pire, "cette augmentation continue d'être constatée pour l'année 2017", a alerté vendredi l'Agence du médicament (ANSM). Pour confirmer l'ampleur du phénomène, une "enquête nationale d'addictovigilance est en cours' pour "mieux circonstancier les cas et l'évolution de la consommation de cocaïne en France", dont les résultats "seront présentés prochainement", indique l'ANSM. 

Un produit plus concentré

Après avoir collecté les données du réseau des centres d'addictovigilance français, l'Agence estime que cette recrudescence "pourrait être liée à l'augmentation de la concentration du produit vendu (de la 'pureté' de la cocaïne) et à sa plus grande disponibilité".

"Le taux moyen de pureté des échantillons saisis dans la rue se situe à 51% en 2016, soit une teneur en nette hausse depuis 2011 où la teneur moyenne était de 27%", note l'observatoire, qui craint que "cette hausse pourrait continuer à favoriser la nouvelle accélération de la diffusion de cocaïne récemment observée".

2,2 millions de Français ont expérimenté la cocaïne

Selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT),  2,2 millions de Français ont consommé de la cocaïne en 2014, dont 450.000 étaient des consommateurs réguliers.

Peau moite, dilatation des pupilles, tremblements... "Afin de permettre une prise en charge médicale plus rapide de ces patients" l'agence sanitaire invite les services d'urgence à être attentifs aux symptômes évoquant une intoxication à la poudre blanche. Hallucinations, anxiété et paranoïa, ainsi qu'une hypertension artérielle, de la tachycardie ou encore un AVC, autant de signes qui doivent alerter.

 

À lire aussi :

Addictions : un nouveau site pour informer les ados

Une nouvelle drogue débarque en France et fait une première victime à Paris

 



Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016