Polype à la vessie qui saigne : un signe de tumeur ?

Medisite - AA

Sang dans les urines et cancer sont parfois liés même si cela n'est pas systématique. Mais alors dans quels cas faut-il s'en préoccuper ? Est-ce qu'un polype à la vessie qui saigne constitue un symptôme suffisant pour évoquer un cancer ?

Polype à la vessie qui saigne

Les polypes sont des excroissances de tissu qui se forment au niveau de la prostate, de l'intestin, des sinus ou encore de la vessie, au niveau de sa muqueuse. Les polypes vésicaux sont bien souvent bénins et ils n'entraînent aucun symptôme de sorte que même si on en a, on l'ignore généralement. Toutefois, il arrive que le polype se mette à saigner et la présence de sang dans les urines (hématurie) peut amener à réaliser des examens permettant d'en révéler l'existence.

Sang dans les urines et cancer

Les hématuries ne sont pas systématiquement dues à la rupture d'un polype. Si c'est malgré tout le cas, ce n'est pas pour autant un élément suffisant pour craindre un cancer. En effet, même les polypes bénins (non cancéreux) sont susceptibles de saigner. Néanmoins, il est préférable de consulter un médecin qui pourra programmer des examens (analyse d'urine, échographie) qui permettront de déterminer la nature du polype et la conduite à tenir. Il faut en effet savoir qu'un des principaux signes du cancer de la vessie est la présence de sang dans les urines, il ne faut donc pas la prendre à la légère. Les personnes les plus touchées sont celles qui fument et qui ont plus de 50 ans, l'âge moyen des personnes chez qui le diagnostic de cancer de la vessie est posé étant de 70 ans.

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016