Grippe aviaire. À nouveau des blocages contre l'abattage

Une pr eacute;c eacute;dente manifestation avait eu lieu le 31 mars 2017. (AFP)
Ouest France - AA

Plusieurs dizaines de manifestants, agriculteurs, éleveurs, consommateurs, proches du syndicat basque ELB, se sont opposées à nouveau vendredi 21 avril à l'abattage de canards dans trois exploitations des Pyrénées-Atlantiques dans le cadre de la lutte contre la grippe aviaire, a-t-on appris de sources concordantes.

En conséquence, le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Morvan, a annoncé qu'il allait déposer plainte : « Un arrêté ministériel a défini le périmètre au sein duquel nous devons procéder à un vide sanitaire. Les trois exploitations sont situées dans ce périmètre. Nous avons subi aujourd'hui comme vendredi dernier une opposition frontale de la part des manifestants. Je saisis le Procureur de la République pour entrave à une disposition réglementaire. Il lui appartient d'engager ou non des poursuites, » a-t-il indiqué.

Les services vétérinaires bloqués par des manifestants

Des blocages similaires, dans les mêmes exploitations, dans les villages de Domezain, Barcus et Gabat, avaient eu lieu le 14 avril à l'appel de Euskal herriko Laborarien Batasuna (ELB)-Confédération paysanne. Des centaines de canards, poulets et pigeons sont élevées dans les trois fermes.

Vendredi matin...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Pour aller plus loin

A lire aussi sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016