La vitamine C réduirait les risques de cancer du poumon, même chez les fumeurs

Thinkstock (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

Aussi appelée acide ascorbique, la vitamine C participe notamment au mécanisme de défense immunitaire. Une enquête menée par l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) révèle que les aliments riches en vitamine C et en antioxydants pourraient avoir un effet protecteur contre le cancer du poumon

Pour cette étude épidémiologique, publiée dans la revue Frontiers in Oncology, les chercheurs se sont intéressés à l'impact que pourrait avoir les antioxydants et la vitamine C sur les risques de cancer du poumon chez les fumeurs. Des entretiens ont été réalisés auprès de 1449 volontaires : des informations, telles que la consommation de fruits et légumes et le niveau de tabagisme sur les 2 années précédentes, ont été rassemblées.

Ils ont notamment constaté qu'une consommation de vitamine C permettait de réduire les risques de cancer du poumon de 26%, le lycopène de 25 % et le bêta-carotène de 33% (qui sont des antioxydants). 

« Nos résultats suggèrent que la vitamine C protège contre le cancer du poumon les femmes qui n'ont jamais fumé, ce qui, à notre connaissance n'a pas encore été démontré », déclare Martine Shareck, principal auteur de l'étude.

Les épices : concentré d'antioxydants

A lire aussi : Vitamines et minéraux : nos vrais besoins



Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016