Cette année on va manger du k

@maximumflavour et @angie_lcc (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

Kombucha, kamut ou kimchi, autant d'aliments que l'on a pas forcément l'habitude de consommer. Alors pourquoi ne pas faire de 2018 l'année du K et se laisser tenter par ces mets originaux ?

Kombucha, kamut ou kimchi, autant d'aliments que l'on a pas forcément l'habitude de consommer. Alors pourquoi ne pas faire de 2018 l'année du K et se laisser tenter par ces mets originaux ?

Le nom des aliments a-t-il une influence sur ce que l'on mange? En tout cas l'effet de mode peut mettre en lumière certaines recettes plutôt que d'autres. D'après Le Guardian la tendance de l'année 2018 est à la fermentation et nombreuses sont les recettes fermentées à commencer par un 'K', comme le kimchi, le kombucha, le kéfir. Petit tour d'horizon de ce qui se mange, en k ! 

Le chou kale

Déjà bien connu, le chou kale nous séduit toujours autant. Chou frisé aux nombreuses vertus santé, il contient beaucoup de vitamines C, mais aussi du fer et des fibres. Souvent consommé cru en smoothies ou en salades, le chou kale peut aussi se cuisiner dans de délicieux gratins, en purée, etc...

Découvrez nos 15 recettes à base de chou kale.

Le kombucha

Le kombucha est originaire de Russie et signifie 'algue de thé'. Il s'agit d'une boisson à base de thé fermenté. Elle est pétillante, peut être légèrement alcoolisée et contient de nombreuses bonnes bactéries. Elle est obtenue par la fermentation de feuilles de thé et de levures dans de l'eau sucrée. On lui prête de nombreuses vertus santé, comme de favoriser la digestion, detox, déstressant, perte de poids. Cependant ses bienfaits n'ont pas encore été prouvés. En revanche, si le kombucha que l'on trouve dans le commerce ne pose pas de problème particulier, le kombucha fait maison, dont on trouve une multitude de recettes sur les réseaux sociaux, peut présenter des problèmes sanitaires. Donc méfiance, le mieux étant de se le procurer en magasin (bio), pour plus de fiabilité.

Découvrez notre recette de jus à base de kombucha. 

Le kéfir

Tout comme le kombucha, le kéfir est une boisson fermentée. Originaire du Caucase, elle est obtenue à partir de lait ou d'eau sucrée de fruit que l'on fermente avec de la levure de kéfir. On obtient à la fin une sorte de yaourt très liquide ou de boisson un peu trouble avec des bulles (selon si l'on fermente du lait ou de l'eau de fruits).

Découvrez comment faire votre kéfir de fruits à la maison. 

Le kumquat

Le kumquat est un fruit de la famille des agrumes. Sa peau très fine peut se consommer. on les récolte pendant l'hiver, de novembre à mars. Le kumquat peut être dégusté tel quel, ou cuisiner comme les agrumes, avec de la volaille, dans des confitures, ou confits.

Découvrez la recette d'aumônière au chocolat, oranges et kumquats confits. 

Le kimchi

Là encore on mange fermenté ! Le kimchi est un plat traditionnel coréen à base de légumes lacto-fermentés et de piment. Méthode ancestrale pour conserver les aliment, la fermentation s'adapte également aux légumes. Le kimchi est notamment présent dans la fameuse recette du bibimbap, ce plat coréen à base de viande, d'oeuf et de kimchi. On retrouve aussi du kimchi de chou, appelé 'paechu', très populaire en Corée.

Le kvass

Le kvass est une boisson russe fabriquée à base de pain fermenté. Elle contient un très faible taux d'alcool, voire pas d'alcool du tout selon les recettes. Durant la période soviétique le kvass était très consommé. Effervescent, il remplaçait le soda. Depuis quelques années le kvass est de nouveau consommé en Russie. On peut le consommer en boisson, ou le transformer en soupe d'été appelée 'okrochka'.

Le kiwi

Le kiwi est un fruit très riche en vitamine C, mais aussi vitamine E, B9 et des fibres. En hiver, consommer 2 kiwis par jours apporte la dose journalière de vitamines C. On peut aussi le cuisiner dans des compotes, confitures, gâteaux ou des plats sucrés/salés.

Le kaki

le kaki est un fruit d'hiver que l'on peut consommer d'octobre à janvier. Sucré et riche en fibres, il permet de faire le plein de vitamines C durant l'hiver. Le kaki se consomme tel quel. Attention il ne se conserve pas longtemps. Vous pouvez aussi le cuisiner, dans des préparation sucrée-salée ou en dessert comme dans ce gâteau au kaki.

Le kamut

Le kamut, ou blé de Khorasan, est une variété de blé, très riche en protéines et en magnésium. Il n'a pas été génétiquement modifié et est cultivé selon les normes de l'agriculture biologique. C'est un très bon anti-oxydant. Ce blé peut être moulu en farine ou consommé cuit, comme dans notre recette de salade de brocoli et kamut, sauce cerfeuil.

La vitamine K

La vitamine K est très importante puisqu'elle fixe le calcium sur les os, c'est aussi un coagulant naturel. On retrouve de la vitamine K en grande quantité dans les herbes aromatiques telles que le thym, le persil, le basilic. Mais aussi dans des légumes tels que les épinards, les bettes ou le cresson. L'huile d'olive est également une bonne source de vitamine K.

Et pour les plus réticents il reste toujours d'autres produits en K, moins originaux, comme le kebab, le ketchup, du kiri, des kinder, etc...

A lire aussi :

Kefir, Kombucha... Ce qu'il faut savoir sur les boissons fermentées naturelles

Tendances food 2018 : les aliments qui marqueront l'année

Le top 10 des recettes coréennes



Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016