Superfree

L'histoire du bonsaï qui a survécu à Hiroshima

Superfree - AA

Un bonsaï vieux de 390 ans a survécu à la bombe atomique larguée sur Hiroshima en 1945.

Parmi toutes les plantes que compte l’Arboretum National des États-Unis, il est un bonsaï au destin singulier. Un pin blanc du Japon qui, du haut de ses 390 ans, est en passe de fêter son quatrième centenaire.

Si la vie d’un bonsaï est somme toute très calme, celui-ci a survécu aux heures les plus noires de la Seconde Guerre mondiale. Il y a près de 70 ans, l’arbuste subissait de plein fouet le bombardement nucléaire d’Hiroshima. Il appartenait alors à une famille japonaise vivant à environ 3 kilomètres de la zone d’impact. Ladite famille a pris soin du bonsaï sur cinq générations avant de le léguer à l’Arboretum National des États-Unis en 1975 en signe de paix et de réconciliation.

 

Photo : ©U.S. National Arboretum

Recherche vols

    Copyright © 2016