Stormy Daniels : La star du X arrêtée par la police, Trump aux commandes ?

 (Purepeople)
Purepeople - AA
Le président américain tenterait-il de nuire à Stormy Daniels ? L'avocat de l'actrice et strip-teaseuse en est persuadée ! Sa cliente a été arrêtée mercredi soir à l'issue d'un spectacle, pour avoir autorisé un client à la toucher.

"J'en ai assez d'être menacée, que l'on cherche à m'intimider, que l'on dise qu'on va ruiner ma vie", avait déclaré Stormy Daniels lors de sa dernière apparition télé. Malheureusement pour l'actrice de films X et strip-teaseuse en litige avec le président Donald Trump, les intimidations continuent. Elle vient d'être arrêtée par la police, une arrestation "aux raisons politiques" selon son avocat.

Stormy Daniels a été arrêtée ce mercredi 11 juillet 2018 dans un club de strip-tease de la ville de Colombus, dans l'Ohio. Elle s'y est produite en spectacle, un événement de sa tournée de clubs de strip-tease. Le motif de l'interpellation est qu'elle aurait permis à un client du club de la toucher d'une manière non sexuelle en pleine représentation.

"C'est un coup monté pour des raisons politiques. Cela montre (que la partie adverse) est désespérée. Nous combattrons ces accusations bidons", a affirmé l'avocat de la star, Michael Avenatti sur Twitter. Il ajoute : "[Stormy Daniels] devrait rapidement être libérée sous caution. Elle devrait également être inculpée d'un délit mineur pour avoir autorisé le touché. Nous contesterons toutes les accusations avec véhémence. Ma cliente @StormyDaniels plaidera 'non coupable' à ces trois accusations de délit mineur."

Cette interpellation serait une manoeuvre de l'entourage de Donald Trump, ou du président lui même. Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, tente d'obtenir en justice l'annulation d'un accord de confidentialité signé juste avant l'élection présidentielle américaine de 2016, pour lequel elle a touché 130 000 dollars en échange de son silence sur leur liaison en 2006.

Cet accord a été passé juste avant l'élection de Trump à la présidence en 2016. L'ancien avocat personnel du milliardaire, Michael Cohen, avait effectué le paiement.

Donald Trump nie avoir eu une liaison avec elle.



Plus d'infos et voir les photos sur Purepeople

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018