Photos Les forêts ukrainiennes, malades de l'ambre

 (Pixabay)
VSD - AA

Ambiance de désolation dans ce pays où la misère pousse les villageois à s'improviser mineurs de cette résine fossile. En toute illégalité, ils ravagent les forêts à la recherche de ce « joyau », très prisé en Chine.

Là où se dressait une forêt de pins et de bouleaux s'étend désormais un paysage marécageux, lunaire. Des mineurs clandestins ont abattu les arbres puis creusé des centaines de trous. Des pompes alimentées en eau par la rivière voisine, ont noyé ces puits improvisés: l'ambre étant plus léger que le sable et les cailloux, il remonte à la surface, où on le collecte avec des filets de pêche. Les starateli ( « mineurs») écoulent ensuite au marché noir le fruit de leur prospection, principalement à des négociants chinois. Les arbres sont récupérés par des trafiquants de bois.

Depuis le néolithique, l'homme confectionne des bijoux et autres objets avec de l'ambre jaune (les archéologues en ont retrouvé sur des sites égyptiens, romains), cette intrigante «pierre» est en réalité de la résine fossilisée, d'où parfois la présence d'un insecte ou d'un végétal empri sonné dans cette gangue couleur de miel. Quatrevingt-dix pour cent de l'ambre du globe provient de la zone comprise entre la mer Baltique et le fleuve Dniepr, de la Pologne à l'Ukraine. La contrée a toujours exporté de l'ambre, mais depuis la révolution du printemps 2014 à Kiev, l'Ukraine connaît une situation chaotique: guerre civile dans l'est du pays entre nationalistes et séparatistes prorusses, omniprésence de réseaux mafieux, corruption... Les habitants du nord-ouest du pays ont compris que s'improviser mineurs pouvait leur assurer de (...)Cliquez ici pour voir la suite

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016