Mort de Johnny Hallyday. Y a-t-il encore des idoles françaises ?

Ouest France - AA

On a souvent parlé d'idole pour Johnny Hallyday. Même galvaudée, l'expression avait du sens entre amour et adoration. Désormais, reste-t-il des artistes français pouvant justifier cette appellation.

Qu'est-ce qu'une idole ? Un artiste pour qui on a de la tendresse, voire de l'amour, doublé d'une admiration passionnée. Et le sens religieux n'est jamais loin. Quand on évoque une idole on s'approche d'une passion semblable à celle qu'on peut vouer à une divinité ou à sa représentation.

Pour Johnny Hallyday, tout a commencé, en 1962 à cause d'une chanson, L'idole des jeunes, adaptation française de Teen Age Idol, chantée par Ricky Nelson. Et comme le chanteur est rapidement adulé par une partie de la jeunesse qui voit en lui une icône de la modernité, voire de la révolte, l'appellation lui colle peu à peu à la peau.

Au fil des ans, on ne peut plus vraiment parler d'idole de la jeunesse. Reste la qualification d'idole avec ses adeptes passionnés, parfois au-delà de la raison.

Y a-t-il aujourd'hui des artistes français qui pourraient être appelés ainsi ?

Renaud

Indéniablement, le chanteur Renaud, revenu récemment sur le devant de la scène, a un public d'une fidélité exemplaire et des...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016