EXCLU GALA - Laetitia Milot, enceinte de 3 mois: pourquoi elle ne veut pas connaître le sexe du bébé, ni lui donner de prénom

 (Gala.fr)
Gala - AA
Laetitia Milot, bientôt maman... C'est une heureuse nouvelle qu'elle gardait secrète, avec son mari Badri, depuis 3 mois. Parce qu'elle est arrivée de façon totalement inattendue, presque inespérée, trop belle pour y croire, après 10 ans de combat. Mais aussi, elle ne s'en cache pas, par superstition...

« C'est l'aboutissement d'un long combat », mais « il n'est pas fini », s'empresse-t-elle de préciser. Enceinte de trois mois, Laetitia Milot s'exprime avec autant de prudence que de joie. Souffrant d'endométriose, la comédienne s'accrochait à son rêve de devenir maman, depuis son mariage avec Badri, il y a 10 ans. « Je n'avais pas perdu espoir », dit-elle. Mais, comme elle le rappelle, « 30 à 40 %  des femmes atteintes d'endométriose connaîtront des problèmes de fertilité. »

Opérée au CHU de Rouen afin d'augmenter ses chances d'être enceinte, en mars dernier, elle avait 6 mois pour faire mentir ce pourcentage. Première contrariété : au milieu de l'été, en plein tournage de La vengeance aux yeux clairs pour TF1 (diffusion ce 20 novembre), des douleurs abdominales symptomatiques de l'endométriose la contraignent à suivre un traitement, repoussant encore un peu plus la réalisation de son rêve le plus cher. « On s'approchait de l'échéance. Je venais de suivre un traitement, j'allais commencer le tournage de Coup de foudre à Bora-Bora... Dans ma tête, les jeux étaient faits. Mais la nature a été plus forte que tout », confie la comédienne, révélée par Plus belle la vie, en 2004.

« Apparemment, notre bébé a été conçu dès la fin du traitement et du tournage de La vengeance aux yeux clairs, fin août », explique-t-elle. Avant de préciser : « Je devais reprendre mon traitement contre mes douleurs ; mais je ne sais pas pourquoi, j'ai demandé à Badri d'aller acheter un test de grossesse (...) Mon médecin m'a prescrit une prise de sang et nous avons eu confirmation de la bonne nouvelle. » C'était, se souvient-elle, un jour de la fin du mois de septembre, alors qu'elle était en pleine séance de dédicaces : « Nous sommes partis directement au CHU de Rouen, où j'ai été opérée au printemps, pour faire la première échographie. »

Laetitia a choisi de vivre son premier trimestre de grossesse dans le plus grand secret. « Le cap des trois mois était important, justifie-t-elle. Nous avions des craintes (...) mais comme je ne peux plus vraiment cacher mon ventre qui s'arrondit... »

« Pour l'instant, tout va bien », assure-t-elle. « Ma gynécologue me suit comme il faut, mais pas davantage qu'une autre femme », poursuit-elle. « Je n'ai pas d'intolérances, ni d'allergies particulières », se félicite-t-elle, à peine contrariée par ces « quelques petites douleurs », vécues durant son premier trimestre et  liées à son « adénomyose assez sévère. »

Le sexe du bébé ? « Le résultat est dans une enveloppe, notre échographiste l'a écrit, mais pour l'instant, on ne veut pas le savoir. On veut garder la surprise aussi longtemps que possible », jure Laetitia.

Une liste de prénoms se déroule « tout doucement ». « Badri, lui, est à fond, il me fait des propositions, mais je lui rappelle que nous avons tout le temps d'en parler. Nous n'avons encore rien acheté, ni vêtements, ni mobilier, c'est trop tôt. On encaisse encore l'heureuse nouvelle ! », s'amuse la comédienne.

« Je reste encore très superstitieuse », s'excuse-t-elle, dans un sourire qui vaut pour talisman...

Retrouvez l'intégralité de notre interview et de nos photos exclusives de Laetitia Milot, future maman, dans le magazine Gala en kiosque ce mercredi 15 novembre.

Crédits photos Sipa / Bestimage


Plus d'infos et voir les photos sur Gala

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016