Stromae : Son frère l'a sauvé du suicide il y a deux ans

Stromae  ()
Non Stop People - AA

2015 a été l'année de tous les succès pour Stromae. Après avoir séduit le public francophone, l'interprète de "Papaoutaï" est parti à la conquête des Etats-Unis. Avec un certain succès il faut le dire, puisqu'il a eu l'occasion de chanter en live dans le célèbre Madison Square Garden. Mais après avoir fait le show outre-Atlantique, le chanteur s'était fixé comme objectif une tournée à travers toute l'Afrique. Pour des raisons préventives, il s'était ainsi procuré du Lariam, un médicament contre le paludisme, une maladie se transmet principalement par des piqûres de moustiques. Sauf que le comprimé s'est révélé être à l'origine d'effets secondaires très néfastes pour le chanteur... 

"Mon frère a eu le déclic"

Il n'aura suffi que d'un comprimé par semaine pour qu'après un mois en Afrique subsaharienne, avant que Stromae ne doive être rapatrié d'urgence en France. "Je n'ai pas supporté le traitement, ça m'a filé des hallucinations. J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique" confiait-il à l'époque à nos confrères de Marianne. Des hallucinations, qui, à terme, seraient allées jusqu'à lui donner des envies de suicide. Interviewée par France Ô dans le magazine Malaria Business, l'interprète de "Formidable" a révélé que s'il était encore en vie, c'était grâce à son frère. "(Il) a eu le déclic. Il s'est rendu compte qu'il y avait un truc qui n'allait pas. Et je pense que s'il n'avait pas été là, je me serais sans doute suicidé cette nuit-là. Ça, c'est sûr. Je pèse bien mes mots quand je vous dis ça. S'il n'avait pas été là, je ne pense pas que je pourrais vous parler aujourd'hui" a-t-il en effet déclaré. Après le Levynthrox, le Lariam s'ajoute donc à la longue liste des scandales sanitaires.

"Lire la suite sur Non Stop People

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016