VIDEO Ophélie Meunier : draguée par le patron d'M6 dans Le Tube, ils en rigolent toujours aujourd'hui

 (Voici.fr)
Voici - AA
Draguée par Nicolas de Tavernost dans Le Tube, Ophélie Meunier avait finalement rejoint M6 quelques mois plus tard. De retour dans l'émission de Canal+, l'animatrice de Zone Interdite est revenue sur la phrase que lui avait dite le patron de la sixième chaîne. 

Ophélie Meunier a fait son grand retour dans Le Tube, l'émission de Canal+ qu'elle animait encore l'an dernier. Interviewée par sa remplaçante, Isabelle Ithurburu, l'animatrice est revenue sur le moment où Nicolas de Tavernost l'avait draguée à l'antenne en lui disant : « C'est diffi­cile de se concen­trer en vous regar­dant, vous pour­riez être à M6, ce serait formi­dable ! » Si l'histoire a donné raison au patron de la sixième chaîne, à l'époque, Ophélie Meunier avait voulu rester fidèle à son employeur : « C'est très bien à Canal+ aussi ».
 
Quelques mois plus tard, Ophélie Meunier était pourtant bien chez M6 et estimait que la séquence lui avait sûrement porté chance. Elle se défendait cependant d'avoir été embauchée ce jour-là. Face à Isabelle Ithurburu, l'animatrice de Zone Interdite s'est souvenue de ce moment : « Je me suis dit "Qu'est-ce que je réponds ?", il se passe en 3 secondes un milliard de choses dans votre tête. Donc on a essayé de poursuivre parce que j'avais évidemment une interview et je savais où je voulais aller. J'ai plus pris conscience de ce qui s'est passé après ».
 
Et après ? Et bien il ne s'est pas passé grand chose. Ophélie Meunier a réaffirmé que la petite phrase de Nicolas de Tavernost n'était « pas du tout » une proposition d'embauche : « Ce serait formidable mais les présidents de chaîne ne débauchent pas comme ça les animateurs et les animatrices, lors d'une interview sur un plateau télé. Le lendemain Nicolas de Tavernost ne m'a pas appelée pour me proposer un job ».
 
Ophélie Meunier a révélé qu'elle n'avait plus eu de nouvelles d'M6 avant « le mois de mai, juin », date à laquelle les négociations ont débuté : « Il est reparti très vite après l'interview, parce qu'il a beaucoup de choses à faire, Nicolas de Tavernost, moi j'ai continué le cours de mon émission. » Ce petit moment télévisé a quand même laissé des traces, et une certaine complicité entre l'animatrice et son patron : « On en a beaucoup rigolé et on en rigole toujours beaucoup à M6 ».


Plus d'infos et voir les photos sur Voici

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016