David Pujadas débarqué du JT de France 2 : certains journalistes très soulagés par son départ

 (Voici.fr)
Voici - AA
Le couperet est tombé hier pour David Pujadas, viré de son siège de présentateur du 20 Heures de France 2. Un départ qui en a choqué beaucoup et soulagé certains.

Lorsque la rumeur du limogeage de David Pujadas du 20 Heures de France 2 a été confirmée hier, une immense partie de la rédaction du JT a fait bloc derrière leur ex-présentateur. Des soutiens affichés qui visaient, selon L'Express, plus à dénoncer la manière et le timing choisi par Delphine Ernotte pour débarquer la figure de l'info de France 2, qu'à défendre leur collègue. Sous couvert d'anonymat, des journalistes de la rédaction de l'information ont témoigné de leur soulagement à l'annonce du départ de David Pujadas.

>>> VIDEO David Puja­das viré du 20h : son message aux télé­spec­ta­teurs à la fin de son JT

« Il faut savoir que [la rédaction du JT] fonctionne comme une petite caste. Ils se cooptent, en excluent d'autres. Moi, par exemple, je suis boycotté du 20 Heures sans même savoir pourquoi. Il y a énormément de discrimination » a ainsi commenté un journaliste de la chaîne. Des propos confirmés par d'autres personnels de France 2 : « David Pujadas peut être assez autoritaire, oui. Disons que la mayonnaise monte facile avec lui. Mais depuis deux ans, il s'est calmé, il est devenu beaucoup plus placide. Ses rapports avec les journalistes se sont améliorés de façon générale. Il continue évidemment à s'impliquer dans le choix des sujets, mais d'une manière plus calme ».

Un adoucissement du caractère de David Pujadas auquel certains ne souscrivent pas, comme ce journaliste qui a confié à L'Express que pour lui : « Il terrorisait la rédaction ».

>>> Laurent Dela­housse aurait pu succé­der à David Puja­das, il a refusé

Le Syndicat National des Journalistes de France 2 a rédigé hier un communiqué, mettant en cause le comportement autoritaire de David Pujadas et d'Agnès Vahramian, rédactrice en chef du JT : « Le SNJ rappelle qu'il n'avait cessé d'alerter la direction de l'Information sur les dérives de l'édition phare de la chaîne, sous le règne de David Pujadas et d'Agnès Vahramian, sa rédactrice en chef. Non, l'audience ne justifie pas tout, et le côté obscur du 20H se traduisait par une violence du management, un taylorisme érigé en système, et de la discrimination professionnelle ». 


Plus d'infos et voir les photos sur Voici

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016