Brigitte Bardot : l'élément déclencheur qui lui a fait arrêter le cinéma pour se consacrer aux animaux, c'est surprenant

 (Voici.fr)
Voici - AA
À 38 ans, en pleine gloire, Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière. Elle révèle ce qui l'a poussé à faire ce choix et à se consacrer exclusivement à la protection des animaux. 

Brigitte Bardot n'a pas toujours été cette femme en colère, nostalgique d'une France où les émissions de télé n'étaient pas « minables », où Cyril Hanouna, « la lie de la télé », n'était pas à l'antenne, où n'existait pas Koh-Lanta « cette émission de merde ». Une France où le cinéma avait ses « héros [...], [des] personnalités qui nous faisaient rêver », à l'instar d'un Alain Delon ou d'un Claude Brasseur.

Pourtant, à 38 ans, après avoir été dirigée par les plus grands réalisateurs et séduit les plus grands acteurs - Jean-Paul Belmondo s'est désolé qu'elle ait échappé à son « pouvoir de séduction » malgré des tentatives très lourdes - Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière pour se consacrer entièrement à la protection des animaux. C'était en 1973, lors du tournage de L'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-chemise, un film qu'elle « aime beaucoup ». « Il y avait une vieille femme avec une chèvre. Un jour, je discutais avec elle, qui me déclare tout de go : 'Dépêchez-vous de finir votre film, on prépare un gigantesque méchoui', en me désignant la chèvre ! Ce n'était pas possible », a-t-elle raconté dans la longue interview qu'elle a accordée à Valeurs actuelles.

Brigitte Bardot, qui a toujours ressenti le besoin de secourir « des chiens ou des chats abandonnés, efflanqués, affamés », a alors acheté l'animal de cette figurante. « Je suis rentrée avec celui-ci dans mon hôtel quatre étoiles. Je ne vous dis pas la tête du personnel... », a-t-elle raconté. C'est à cet instant qu'elle a décidé de tirer un trait sur sa carrière cinématographique : « Ça ne m'intéressait plus. » Depuis, Brigitte Bardot se consacre corps et âme à la fondation qui porte son nom et sort régulièrement de son mutisme pour défendre les animaux. Elle avait ainsi attaqué Patrick Sébastien et son « Plus grand cabaret de la honte » lorsqu'un dresseur d'ours était venu sur le plateau avec son animal qui jouait de la trompette ou s'en était récemment pris à Gérard Depardieu qui ne pense selon elle qu'à « tuer des animaux pour les bouffer » : « C'est pas non plus la panacée pour la protection des animaux. »


Plus d'infos et voir les photos sur Voici

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016