États-Unis : de plus en plus de jeunes en surpoids au moment de vouloir s'enrôler dans l'armée

Photo d #39;illustration. D eacute;fil eacute; de militaires am eacute;ricains.  (Stuart Monk / Shutterstock.com)
24matins - AA

Un rapport présenté mercredi révèle que 31% des jeunes Américains ne peuvent entrer dans l'armée en raison de leur surpoids. Conséquence, l'armée de terre a moins recruté cette année.

Le surpoids apparaît non seulement comme un problème de société aux États-Unis, mais il constitue également une question sensible au niveau militaire. Mercredi a été présenté le rapport "En mauvaise santé et pas prêts" rédigé par le groupe de réflexion Council for a strong America sur le recrutement dans l'armée de terre.

À cette occasion, le général à la retraite Samuel Ebbesen se tenait aux côtés du directeur du recrutement du Pentagone, le général Frank Muth. Et le principal constat qui a été alors émis est celui de jeunes Américains de plus en plus nombreux à ne pas pouvoir s'engager dans l'armée en raison d'un surpoids.

2015 : 71% des jeunes Américains pas qualifiés pour s'enrôler dans l'armée

L'ex-général a souligné que quand bien même ces jeunes-là parviennent à s'enrôler dans l'armée de terre, leur mauvaise condition physique les pénalise en situation de combat. Et d'ajouter, cité par nos confrères de franceinfo, qu'"il est essentiel pour notre sécurité nationale que ceux qui veulent servir le pays répondent aux critères d'admissibilité".

Sur la base de chiffres du Pentagone datant de 2015, 71% des jeunes Américains âgés de 17 à 24 ans ne peuvent prétendre à s'enrôler dans les forces armées pour un surpoids, un trop faible niveau d'éducation, des antécédents criminels ou un usage de stupéfiants.

Un recrutement en baisse, une première depuis 13 ans

Parmi les jeunes souhaitant défendre leur pays, 31% sont recalés pour leurs kilos superflus. Conséquence, le recrutement dans l'armée de terre a été moindre cette année, une première depuis 2005. Au mois de septembre dernier, le directeur du recrutement de l'armée de terre, le général Joe Galloway, avait ainsi déclaré avoir dû se passer de 6.500 éléments en 2018.

X fermer la publicité
     © Free 2018