Donald Trump porte un nouveau coup aux cliniques d'avortement

Le pr eacute;sident des Etats-Unis Donald Trump s #39;exprime lors du gala d #39;une organisation militant contre l #39;avortement, le 22 mai 2018  agrave; Washington DC.  (Alex Wong - Getty Images North America - AFP)
bfmtv - AA

A six mois des élections de mi-mandat, l'administration Trump a déposé un nouveau texte afin de ne plus financer les cliniques ne séparant pas physiquement leurs activités de planning familial et d'avortement. 

Jeudi soir dernier, le département de la Santé américain a pris une nouvelle mesure afin de ne plus accorder de subventions aux centres de santé qui ne sépareraient pas physiquement leurs activités de planning familial et d'avortement.

L'IVG est un droit constitutionnel aux Etats-Unis depuis l'arrêt Roe v. Wade en 1973. Si les fonds fédéraux ne peuvent pas servir à financer des avortements, les cliniques peuvent toujours aujourd'hui obtenir des crédits publics pour leurs autres activités, comme les consultations, la contraception ou des dépistages de maladies sexuellement transmissibles, malgré une première mesure restrictive en avril.

Même si le texte doit encore franchir plusieurs étapes réglementaires, Donald Trump l'a confirmé mardi lors d'un gala de la Susan B. Anthony List, une organisation militant contre l'avortement.

"Pour la première fois depuis Roe v. Wade, l'Amérique a un président pro-life (anti-avortement, NDLR), un vice-président pro-life, une Chambre des Représentants pro-life et 25 capitales d'Etats républicaines pro-life", s'est félicité le président américain.

"J'ai promis de faire campagne pour la vie"

"C'est plutôt...

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018