Syrie : les experts chargés d'enquêter sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques attendus à Douma mercredi

Un rue de Douma (Syrie) apr egrave;s des bombardements, le 16 avril 2018. (LOUAI BESHARA / AFP)
Franceinfo - AA

Moscou a précisé que les routes menant à Douma devaient encore être débarrassées des mines.

Leur mission retardée. Les experts de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) devraient entrer dans la ville syrienne de Douma, mercredi, a annoncé le porte-parole du Kremlin, lundi 16 avril. Ces experts n'ont pas réussi à accéder au site, lundi, pour enquêter sur l'attaque au gaz présumée du 7 avril.

"Une enquête impartiale"

La Syrie et la Russie ont alors invoqué des "problèmes de sécurité". Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute mauvaise volonté, qualifiant les informations faisant état d'une "entrave" aux inspecteurs de l'OIAC de "sans fondement" et soulignant que la Russie était dès le début "pour une enquête impartiale". Dmitri Peskov a précisé que les routes menant à Douma devaient encore être débarrassées des mines.

Des frappes de représailles ont été menées, samedi, par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni contre des sites militaires du régime de Bachar Al-Assad, à la suite de l'attaque chimique présumée du 7 avril dans la ville alors rebelle de Douma, dans la Ghouta, aux portes de Damas.

Lire la suite sur Franceinfo


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018