Une belle-fille de Donald Trump hospitalisée après l'ouverture d'une lettre à la poudre suspecte

Donald Trump Jr. et Vanessa Trump (capture d #39; eacute;cran YouTube)
24matins - AA

Vanessa Trump, épouse de Donald Trump Jr. et belle-fille de l'actuel président américain, a été hospitalisée après avoir ouverte une lettre à la poudre suspecte. Le courrier était adressé à son mari.

Lundi, une belle-fille de Donald Trump a été hospitalisée suite à l'ouverture d'une lettre contenant une poudre blanche suspecte. L'état de santé de Vanessa Trump, épouse de Donald Trump Jr., fils aîné de l'actuel président américain, ne serait toutefois pas alarmant.

Les forces de l'ordre new-yorkaises ont ainsi précisé que l'hospitalisation de Vanessa Trump a été décidée par mesure de précaution. Plus tôt dans la journée, cette ancienne mannequin avait ainsi ouvert un courrier adressé à son mari. Un courrier qui renfermait une poudre blanche suspecte.

Courrier suspect ouvert par Vanessa Trump : la poudre était "inoffensive"

Au contact de cette poudre, Vanessa Trump a été prise de quintes de toux et de nausées. Une porte-parole de la police a toutefois fait savoir qu'après analyses, il s'est avéré que cette substance était inoffensive.

On ignore si l'épouse de Donald Trump Jr. se trouve encore à l'hôpital aux dernières nouvelles. Le Secret Service a de son côté confirmé l'ouverture d'une enquête.

"Personne ne mérite d'être effrayé de la sorte" selon Ivanka

Sur son compte Twitter, le fils aîné de Donald Trump a dénoncé l'envoi de cet courrier, qu'il attribue à des opposants politiques : "Heureusement que Vanessa et mes enfants sont sains et saufs après la situation incroyablement effrayante qui s'est produite ce matin. [Il est] vraiment dégoûtant que certaines personnes choisissent d'exprimer leurs points de vue opposés avec un comportement aussi dérangeant."

Dans la foulée, Ivanka Trump, fille du chef d'État, a apporté son soutien à sa belle-s?ur : "Je pense à Vanessa Trump et je me dis que j'aurais aimé être à ses côtés aujourd'hui. Personne ne mérite d'être effrayé de cette façon. Il n'y a pas d'excuse." Donald Trump n'a pour l'heure fait aucun commentaire sur l'incident, du moins sur son compte Twitter, même si l'on se doute qu'il le récupèrera à son compte lors d'une nouvelle sortie contre le camp démocrate.


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018