Hautes-Alpes : le col de l'Échelle, un itinéraire dangereux emprunté par les migrants

Un migrant franchi le col de l #39;Echelle, dans les Alpes, pour passer nbsp;la fronti egrave;re vers la France nbsp; agrave; la fin de l #39;ann eacute;e 2017. (FRANCE 2)
Franceinfo - AA

Le col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes, est devenu un nouveau point de passage entre l'Italie et la France pour les migrants. Dans un froid souvent polaire, des hommes prennent tous les risques pour réaliser leurs rêves.

De jour, c'est un paysage d'apparence sereine, à la frontière entre la France et l'Italie. Mais à la nuit tombée, le col de l'Échelle (Hautes-Alpes) peut devenir un piège pour les migrants qui tentent la traversée. Alors chaque soir, des bénévoles français partent en maraude à leur rencontre. Cette nuit-là, ils croisent un jeune homme. Immédiatement, c'est à phares éteints qu'ils établissent un premier contact pour ne pas attirer l'attention des gendarmes. Notre tournage se fait en caméra infrarouge. Ils sont quatre, tous originaires d'Afrique de l'Ouest. Déjà cinq heures qu'ils marchent, frigorifiés, dans l'obscurité la plus complète, avec un équipement rudimentaire. Le thermomètre affiche -8°C. Des températures qui ne dissuadent pas les migrants de prendre tous les risques.

1 600 migrants ont fait la traversée les quatre derniers mois

Après une courte halte, les quatre hommes reprennent leur périple, direction Briançon (Hautes-Alpes), 20 kilomètres en contrebas. C'est seuls et à pied qu'ils feront le chemin. L'assistance des bénévoles s'arrête là : la loi française interdit toute aide à la circulation sur le territoire. Comme Mamadou Bam, un jeune malien amputé (...)

Voir la vidéo sur Franceinfo


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016