L'Eurogroupe rejette l'idée d'un ministre européen des Finances

L #39;actuel pr eacute;sident de l #39;Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, un ex-ministre des Finances des Pays-Bas qui laissera la place  agrave; son homologue portugais Mario Centeno  agrave; la mi-janvier (Reuters)
Ouest France - AA

L'audition de l'actuel président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, devant le Parlement européen a révélé une profonde divergence sur la proposition de créer un ministre européen des Finances. Pour lui, son institution doit être indépendante de la Commission européenne. Une manière de rejeter par avance toute contestation de la souveraineté des États.

Les ministres des Finances de la zone euro, réunis au sein de l'Eurogroupe, rejetteront une proposition de la Commission européenne visant à créer un poste de ministre des Finances de l'Union européenne (UE) qui cumulerait les fonctions de commissaire et de président de l'Eurogroupe, a déclaré jeudi Jeroen Dijsselbloem.

« Je pense que l'Eurogroupe insistera pour avoir son propre président », a déclaré le président de l'Eurogroupe devant une commission du Parlement européen.

L'approche de la Commission rejetée

Au lieu d'un ministre des Finances de la zone euro au sens strict, la Commission a appelé mercredi à nommer un ministre paneuropéen de l'Économie et des Finances, qui siégerait chez elle et qui présiderait les réunions de l'Eurogroupe.

« L'Eurogroupe a vraiment le sentiment qu'il faut distinguer le rôle de l'Eurogroup...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016