Les éleveurs de volaille inquiets des conséquences du Brexit

La production de poulet en Pologne a d eacute;j agrave; affaibli la fili egrave;re fran ccedil;aise, qui pourrait  ecirc;tre mise  agrave; mal par un maintien des importations extra-europ eacute;ennes au niveau actuel apr egrave;s le Brexit. (Peter Andrews)
Ouest France - AA

L'Europe dispose d'un plafond d'importation de viande de volaille qui tenait compte du marché britannique. Une fois le Royaume-Uni sorti de l'Union, si ce niveau est maintenu, le marché risque de s'effondrer, redoutent les éleveurs français.

La filière volaille "de chair" française  (la volaille élevée pour sa viande et non pour ses oeufs) s'inquiète actuellement de la gestion qui sera faite après le Brexit des contingents européens d'importation de produits de volaille.

 

Dans son bulletin, paru le 6 décembre, elle rappelle que les contingents tarifaires de l'Union européenne portant sur la volaille représentent 881 000 tonnes, dont un tiers, estime-t-elle, serait utilisé par la Grande-Bretagne (239 000 t).

 

En cas de Brexit, les volaillers craignent que les contingents ne soient pas renégociés à la mesure d'une Europe sans Grande-Bretagne. C'est-à-dire que les contingents restent à leur niveau actuel et que, faute d'importations britanniques (notamment si les droits de douanes augmentaient pour accéder au marché britannique) les flux augmenteraient à destination des autres pays.

 

Et la filière française, «maillon faible de la compétitivité européenne», comme l'explique le ...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016