Johnny Hallyday "a réussi son rêve américain"

Johnny Hallyday au guidon d #39;une Harley Davidson, en mai 1990. nbsp; (MAXPPP)
Franceinfo - AA

Les Américains l'appelaient l'Elvis français. Johnny Hallyday était lui-même inspiré par les États-Unis, la route 66, le rock évidemment.

L'Amérique était plus qu'un rêve, un fantasme. Quand il se présente sous le nom de Johnny Hallyday à la télévision. Jean-Philippe Smet, fasciné par les États-Unis, commence sa carrière par un petit mensonge : "Hallyday, c'est mon vrai nom et mon père est américain". En réalité, c'est le mari de sa cousine qui est américain. Il lui fera découvrir la culture de son pays d'origine. Ses premiers succès, le chanteur les doit à ses reprises du rock américain.

"L'inventeur du rock made in France"

"Il a réussi son rêve américain. Il a réussi en France en devenant le numéro 1, l'inventeur du rock made in France", commente Gilles Lhote, auteur de Johnny, le guerrier. Johnny Hallyday avait quelque chose en lui de Tennessee et de Memphis, la ville d'Elvis Presley, son idole. Après y avoir enregistré un de ses premiers disques, il retourne aux États-Unis en 1984 pour un autre album. Seule fausse note de son rêve américain, ses concerts outre-Atlantique n'auront guère passionné que les Français. Depuis 1974, Johnny partageait sa vie entre la France et Los Angeles, comme pour maîtriser un destin qu'il voulait à tout prix américain.

Voir la vidéo sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016