Quatre questions sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Donald Trump

La Vieille ville de J eacute;rusalem, et le d ocirc;me du Rocher, troisi egrave;me plus important lieu saint musulman, le 5 d eacute;cembre 2017. (AMMAR AWAD / REUTERS)
Franceinfo - AA

Le président américain a également annoncé que l'ambassade américaine serait transférée, à une date indéterminée, dans la ville sainte.

Il avait promis de le faire pendant sa campagne, avant de renoncer en juin. Cette fois, Donald Trump va mettre à exécution son idée de transférer l'ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Il l'a annoncé, mercredi 6 décembre, sans préciser la date de ce transfert, et a officiellement reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël. La rumeur de cette décision, dans les jours précédents, avait suffi à entraîner un concert de mises en garde, venues du monde arabe mais aussi de pays occidentaux comme la France. Franceinfo vous explique, en quatre questions, pourquoi ce déménagement est un événement majeur.

La décision de Donald Trump est-elle une surprise ?

"Le président a été clair sur cette affaire depuis le départ : ce n'est pas une question de si, c'est une question de quand", rappelait lundi un porte-parole de la Maison Blanche. Un tel transfert est en effet une promesse de campagne de Donald Trump. Il a en réalité été voté il y a longtemps, en 1995, par les républicains alors majoritaires au Congrès américain. Mais la loi en question contient une clause qui permet au président de reporter le transfert de six mois, pour des raisons de sécurité nationale.

Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama l'ont employée, tous les six (...)

Lire la suite sur Franceinfo


ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016