Catalogne. L'Espagne retire le mandat d'arrêt européen visant Carles Puigdemont

Ouest France - AA

Exilé en Belgique, le chef déchu du gouvernement catalan n'est plus visé par un mandat d'arrêt européen. Mais s'il rentre sur le territoire espagnol, il sera arrêté.

L'Espagne a retiré les mandats d'arrêt européens visant le président catalan destitué Carles Puigdemont et quatre de ses ex-ministres régionaux qui avaient fui avec lui en Belgique, a annoncé la Cour suprême mardi.

Poursuivis pour « rébellion », « sédition » et « détournement de fonds publics », dans une enquête sur le processus ayant débouché le 27 octobre sur une proclamation unilatérale de la « République catalane » à Barcelone, Carles Puigdemont et ses camarades ne doivent pas se réjouir trop vite. 

Le juge d'instruction maintient le mandat d'arrêt espagnol contre eux. Autrement dit, ils seraient arrêtés à leur retour en Espagne.

L'Espagne veut éviter une inéquité de traitement 

Dans son ordonnance le juge relève que depuis l'émission des mandats d'arrêt européens contre Carles Puigdemont, Antonio Comin, Lluis Puig, Meritxell Serret et Clara Ponsati, les cinq inculpés « ont manifesté l'intention de retourner en Espagne pour y exercer des mandats électoraux » en se portant candidats aux élections régionales.

Il expliq...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016