#MeAt14: un hashtag pour rappeler qu'une fille de 14 ans ne peut pas consentir à un acte sexuel

(Photo d #39;illustration) (Pascal Lachenaud-AFP)
bfmtv - AA

Après #MeToo et #Balancetonporc, #MeAt14. Des Américaines postent depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux une photo d'elles à l'âge de 14 ans et présentent en quelques mots l'adolescente qu'elles étaient, pour rappeler qu'une jeune fille de cet âge reste une enfant et ne peut donner son consentement sexuel.

Rappeler qu'une mineure est trop jeune pour être sexuellement consentante. Alors qu'un homme accusé d'avoir violé une enfant de 11 ans a été acquitté aux assises de Melun et que la notion de non-consentement et de contrainte chez les mineurs de moins de 15 ans fait débat en France, de nombreuses Américaines, célèbres et anonymes, publient depuis plusieurs jours sur Twitter des photos d'elles à l'âge de 14 ans.

L'objectif du hashtag #MeAt14, soit "Moi à 14 ans": évoquer la question du non-consentement et de la contrainte chez les mineurs. Cette mobilisation fait suite aux accusations d'attouchement portées contre un magistrat républicain par une femme qui avait 14 ans au moment des faits.

"Il n'y a pas de consentement à 14 ans"

"Il n'y a pas de consentement à 14 ans. Pas en Alabama. Nulle part", écrit Catherine Lawson pour accompagner une photo d'elle adolescente.

Cette avocate de Caroline du Nord est la première à avoir utilisé le hashtag #MeAt14 ("Moi à 14 ans"), utilisé pour souligner l'innocence des adolescentes de cet âge et pour dénoncer les agissements présumés de Roy Moore, magistrat de l'Alabama et candidat à un très convoité siège...

Lire la suite sur BFMTV.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016