Aide aux migrants. Le militant Cédric Herrou libéré sans être déféré

Apr egrave;s 32 heures de garde  agrave; vue, le militant C eacute;dric Herrou, qui soutient la cause de migrants, a  eacute;t eacute; remis en libert eacute; et ne sera pas d eacute;f eacute;r eacute; au parquet de Nice. C #39;est sa 7e garde  agrave; vue depuis 2016. (REUTERS)
Ouest France - AA

Après trente-deux heures de garde à vue, le militant Cédric Herrou, qui soutient la cause de migrants, a été remis en liberté et ne sera pas déféré au parquet. Un passeur a porté plainte contre le militant, allant jusqu'à l'accuser de « violences, séquestration » ou encore « menaces avec arme de poing ». Le parquet de Nice devrait décider d'ici lundi des suites à donner à cette plainte. Les soutiens du militant dénoncent un harcèlement judiciaire.

Le militant Cédric Herrou soutenant la cause des migrants dans la vallée franco-italienne de la Roya a été remis en liberté après 32 heures de garde à vue, le parquet de Nice devant décider d'ici lundi des suites à donner à la plainte contre M. Herrou d'un passeur, qui pourrait avoir été motivée par la vengeance.

« Une partie de la plainte est exacte mais pas du niveau de la gravité évoquée dans des déclarations circonstanciées (du plaignant) : violences, séquestration, menaces avec arme de poing et une histoire de bouteille de gaz », a précisé jeudi le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre.

« On n'est pas dans des choses complètement fausses mais est-ce que cela part d'un esprit de vengeance ou d'un ressenti de bonne foi, ce se...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr


ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016