Guam garde son calme malgré les menaces de Pyongyang

Dailymotion - AA

Des prières pour la paix mais pas d'inquiétudes démesurées sur l'île de Guam, une île en première ligne dans la confrontation entre Pyongyang et Washington. Une grande majorité des 160 000 habitants est catholique. Ce dimanche à la messe, les menaces du dictateur nord-coréen étaient au centre des sermons.

'Tous le monde prie et est uni, et notre Sainte-Vierge nous écoute ici, elle va amener la paix car c'est la mère de la paix', dit cette habitante.

Guam est un avant-poste stratégique des forces américaines dans le Pacifique, en même temps qu'une destination touristique prisée.

Le régime de Pyongyang a averti qu'il disposait d'un plan pour lancer mi-août quatre missiles dans les eaux territoriales de Guam.

Dans la capitale nord-coréenne, les habitants se font l'echo du discous officiel. 'Je nai pas du tout peur. On ne veut pas la guerre, mais on a pas peur de la guerre. Si les Etats-Unis ignorent nos avertissements, ce sera une chance pour nous d'éradiquer la source du mal, la source de la guerre, et de réunifier notre pays', dit cet homme.

A Pyongyang, la vie continue aussi normalement que possible dans ce pays coupé du monde depuis plusieurs décennies.

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016