Charlottesville : "Trump galvanise l'extrême droite suprémaciste blanche"

Des militants d #39;extreme droite arm eacute;s de boucliers,  agrave; Charlottesville (Virginie), le 12 ao ucirc;t 2017. nbsp; (MAXPPP)
Franceinfo - AA

Pour Marie-Cécile Naves, chercheuse à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques, Donald Trump "prend beaucoup de précautions pour ne pas critiquer l'extrême droite raciste nationaliste et suprématiste blanche" et passer pour le défenseur d'une "Amérique blanche... sans minorité raciale, sans immigration."

Une femme de 32 ans a été tuée samedi 12 août à Charlottesville, par une voiture qui a foncé volontairement dans la foule de contre-manifestants venus s'opposer à un rassemblement de l'extrême droite américaine : néo-nazis, suprémacistes blancs, Ku Klux Klan (KKK) ou membres de l'"Alt Right". Il y a également une trentaine de blessés. Les réactions n'ont pas manqué aux Etats-Unis où "Trump galvanise l'extrême droite suprémaciste blanche", selon Marie-Cécile Naves, chercheuse à l'IRIS, l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques, invitée de franceinfo.

franceinfo : Donald Trump a condamné ces violences, sans se prononcer sur la responsabilité de l'un ou l'autre des camps en présence. "Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Il n'y a pas de place en Amérique pour ce type de violences", a-t-il écrit sur Twitter. Que pensez-vous de cette réaction ?

Marie-Cécile Naves : Aux États-Unis, les suprémacistes blancs sont marginaux mais galvanisés par Trump. Il a dans son entourage des gens qui soutiennent ce type d'idéologie, notamment ses (...)

Lire la suite sur Franceinfo

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016