Iran : pourquoi cette élection présidentielle porte des enjeux cruciaux

Hassan Rohani aux Nations Unies (TIMOTHY A. CLARY / AFP)
RTL - AA

ÉCLAIRAGE - Le réformateur Hassan Rohani, élu à la présidence en 2013, est candidat à sa succession.

56,4 millions d'Iraniens sont appelés aux urnes, ce vendredi 19 mai, pour désigner le nouveau président de la République islamique. Au début de cette journée, le guide suprême Ali Khamenei a été l'un des premiers à voter, et a exhorté la population à voter. "Lorsque l'on accomplit une bonne action, on doit le faire le plus tôt possible", a-t-il déclaré. "Le destin du pays est entre les mains des Iraniens qui choisissent le chef de l'exécutif."

Quatre candidats sont en lice pour ce scrutin aux faux-airs de référendum sur la politique à mener à l'égard de l'international. Ils étaient initialement six à avoir vu leur candidature validée. Hassan Rohani, le président sortant soutenu par le camp des réformateurs et des modérés, qui avait succédé à l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad (Ce dernier a vu sa candidature rejetée, ndlr) et le conservateur religieux Ebrahim Raissi,...

Lire la suite sur RTL

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016