Plumes, paillettes et fantaisie au cabaret Moustache

Micka euml;l Coelo a os eacute; nbsp;: il a ouvert son cabaret Moustache,  agrave; Nouvoitou, aux portes de Rennes. Pour le r eacute;veillon, il attend cent cinquante convives. (Thomas Br eacute;gardis)
Ouest France - AA

Depuis le début du mois, à Nouvoitou, près de Rennes, un cabaret installé dans une zone industrielle fait se déplacer des cars entiers de spectateurs. Ils viennent vivre une soirée music-hall à la parisienne et seront cent cinquante pour le Nouvel an. Cette drôle d'idée,c'est Mickaël Coelo qui l'a eue.

Installer un cabaret dans une petite bourgade de 2 846 habitants, il fallait y penser. Mickaël Coelo a osé. Il a ouvert son cabaret Moustache, à Nouvoitou, aux portes de Rennes. Une salle de music-hall implantée au milieu de la zone artisanale, entre des entreprises de travaux d'isolation, une menuiserie et un grossiste en parfumerie.

La grande enseigne Cabaret Moustache indique que c'est ici. Le bâtiment gris, entouré d'un grand parking, n'incite pas au spectacle, et pourtant... Dans ce hangar de 720 m2, les frous-frous, les paillettes et les gambettes tourbillonnent et font tourner la tête. Au cabaret Moustache, chaque fin de semaine, un spectacle de music-hall, à partir de 59 € (repas compris), attire jusqu'à deux cents personnes. « 150 pour les réveillons », annonce Mickaël.

Cette affaire, il en rêvait depuis longtemps. Mais pourquoi le music-hall ? « C'est ma passion, ma vie », a...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016