Caitin Stickels, atteinte du syndrome des yeux de chat, pose dans un magazine de mode

Caitin Stickels, atteinte du syndrome des  #39; #39;yeux de chat #39; #39; (capture d #39; eacute;cran Instagram)
24matins - AA

Caitin Stickels est une jeune Américaine atteinte du syndrome des yeux de chat, qui lui donne une apparence féline. Un physique atypique lui ayant notamment ouvert les portes de la presse de mode.

Le syndrome des yeux de chat est une maladie génétique rare s'observant principalement par des malformations faciales et notamment au niveau oculaire. Caitin Stickels est une Américaine de 29 ans atteinte de ce syndrome. Vivant à Seattle, elle semble néanmoins en avoir fait une particularité et un atout plus qu'un défaut ou une chape de plomb.

Caitin est en effet artiste et mannequin, et de présenter son atypique physique au travers de clichés parfois osés publiés sur son compte Instagram répondant au nom de "Caitin Kitten". Dans un premier temps, la jeune femme était suivie sur ce réseau par un nombre non négligeable de 9.000 abonnés. Aujourd'hui, ce chiffre a doublé.

Une artiste aux yeux de chat dans l'objectif de Nick Knight

Semblant avoir hérité son attrait pour la mode de sa mère, Caitin vient même d'accéder à une consécration possiblement plus grande, celle la faisant apparaître dans les pages mode de V Magazine. Des photos prises par le photographe Nick Knight et inspirées par l'?uvre de l'artiste Gustav Klimt.

Sur le site de la publication (en anglais), la mannequin explique que cette aventure est quelque chose dont elle ne pouvait sincèrement pas rêver. Et d'ajouter avoir "toujours admiré les artistes brillants avec des esprits miraculeusement créatifs, en particulier dans l'industrie de la mode où l'on ne s'attend pas toujours à être accepté(e) ou présenté(e) d'une manière artistique."

La mode ne lui est jamais apparue "superficielle"

Pour Caitin, la mode n'est jamais apparue "superficielle", d'où son admiration pour le photographe de monde Nick Knight et V Magazine, "parce qu'il ne craignent pas d'élever leur travail au niveau supérieur. V a toujours été plus vif et brut dans sa beauté immaculée, un magazine que j'aimais avoir comparé à d'autres qui n'avaient pas grand chose à dire. V Magazine n'est pas seulement magnifique, il reste aussi brillant."

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016